Pour aller sur le site de souscription, cliquez ici

Ces citoyens qui prennent le contrôle de la transition énergétique

Article de Côme Bastin publié sur le site Conso Collaborative le 10 décembre 2015

Cliquez ici pour consulter l’article en intégralité sur le site de Conso Collaborative

[…]

Investissement citoyen

« En France le citoyen a trop longtemps été déresponsabilisé par l’État et les grands opérateurs, qui ont confisqué la thématique énergétique », regrette Marc Mossalgue, coordinateur d’Énergie Partagée.

Le constat porté par son association est simple : pour réussir la transition énergétique, on ne peut pas compter uniquement sur EDF, ni sur les banques, qui préfèrent encore trop souvent investir dans des centrales à charbon que dans les énergies vertes. « Il manquait donc une structure capable de proposer à la société civile de les financer directement. »

D’où l’idée de lancer un outil d’investissement dont le rôle est de collecter l’épargne des français pour soutenir tous ceux qui veulent se lancer dans le renouvelable.


Marc Mossalgue présente Énergie Partagée, lauréat du programme efficacité énergétique de Ashoka

Née en 2010, Énergie Partagée a permis de réunir trois types d’acteurs : les associations militantes de la transition énergétique, les experts de la finance solidaire que sont La Nef et le Crédit Coopératif, et les premiers projets d’énergie renouvelable détenus par des citoyens français.

6,5 millions d’euros ont été ainsi récoltés par l’association et investis, sous forme de prise de participation, dans 20 projets d’énergie photovoltaïque, éolienne, hydrolienne ou de biomasse. En 2015, ils devraient produire quelques 121 GWh, l’équivalent de la consommation de 38 000 foyers.

À l’occasion de la COP21, Énergie partagée à lancé « Épargnons le climat », une campagne visant à atteindre les 10 millions d’euros rapidement.

[Photo ci-dessous : le projet Plaine Sud Énergie, financé par Énergie Partagée]

 

Citoyens, élus, acteurs locaux, associations, tous réunis autour du projet de Plaine Sud Energies

Chez Énergie Partagée, on joue aussi la carte de l’investissement local. « On incite les utilisateurs à prendre des parts dans des projets proches de chez eux », explique Marc Mossalgue. Des réunions d’information sont également organisées pour fédérer les populations et convaincre les maires de l’intérêt des projets.

« De plus en plus de collectivités réalisent qu’il y a dans le renouvelable un vivier d’emploi, de dynamisme citoyen et de revenus fiscaux. » Un intérêt qui devrait aller croissant avec la décentralisation du marché de l’énergie et la multiplication des régies locales, indépendantes du distributeur national qu’est ERDF.

Rentable à long terme

Si les énergies renouvelables sont aujourd’hui rentables, reste qu’il faut être patient avant de d’obtenir un retour sur son investissement.

« On informe nos souscripteurs qu’il toucheront 4 % de rémunération mais seulement à partir de la dixième année », reconnaît Marc Mossalgue.

Pour autant ce placement attire un nombre croissant de français car il est fiable, mais aussi bien sûr pour sa dimension écologique. « Au départ, on travaillait surtout avec des militants de la première heure, raconte Marc Mossalgue. Mais aujourd’hui de plus en plus d’épargnants sont séduits par ce modèle économique solide, au service de la transition énergétique »

Le site de souscription ?C'est par ici
X

Votre navigateur est obsolète, la mise en page du site risque d'être endommagée

Nous vous conseillons de le mettre à jour !