Pour aller sur le site de souscription, cliquez ici

Énergie Partagée aux Assises Européennes de la Transition Énergétique

Du 24 au 26 janvier, à Bordeaux, des acteurs venus de toute l’Europe auront l’occasion d’échanger sur les idées, les projets, les besoins liés à la transition énergétique. Pour vous faire gagner du temps, Énergie Partagée vous a concocté un programme 100% énergie citoyenne !

Après le succès de l’édition 2016, qui avait réuni plus de 3000 personnes à Dunkerque, l’édition 2017 des Assises Européennes de la Transition Energétique aura espoir de faire au moins aussi bien et de refléter la dynamique qui continue de se mettre en place sur le continent.

Cette rencontre, propice au débat, s’inscrit dans un processus qui doit façonner l’Europe de demain. Celle qui s’est engagée d’ici 2030 à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% par rapport aux niveaux de 1990, à porter la part des énergies renouvelables à au moins 27% de la consommation d’énergie de l’UE et à améliorer l’efficacité énergétique d’au moins 27% sur la base de la directive relative à l’efficacité énergétique de novembre 2012.

Co-Organisé par la Communauté urbaine de Dunkerque Grand Littoral, Bordeaux Métropole et l’ADEME, l’événement accueille des collectivités, des associations, des entreprises, des citoyens engagés dans la transition énergétique.

Accéder au programme complet des Assises Européennes de la Transition Énergétique

C’est donc tout naturellement que le mouvement Energie Partagée trouve sa place. Nous serons représentés pendant toute la durée de l’événement, avec la présence sur place de deux administrateurs, quatre salariés et plusieurs bénévoles. De plus, des membres du mouvement interviendront dans plusieurs ateliers. Petit tour d’horizon.

Les ateliers

Nouveaux outils de financement pour le développement de l’énergie renouvelable citoyenne en Europe,

Atelier organisé par RES-coop.eu, Enercoop et Energie Partagée – Mercredi 25 janvier de 11h30 à 12h45

Cet atelier, auquel participera Erwan Boumard, directeur d’Energie Partagée, analysera les nouvelles méthodes qui émergent afin de permettre aux projets citoyens d’énergie renouvelable de mobiliser des fonds à plus grande échelle tout en conservant une mise en œuvre et une gouvernance locale. Parmi ces nouveaux outils de financement des projets citoyens d’énergie, trois exemples en cours d’étude seront présentés :

– Le projet européen de véhicule financier REScoop MECISE, mené par les membres de la Fédération européenne REScoop.eu ;

– Le projet français de dispositif de soutien à l’amorçage et au développement des projets, porté par l’ADEME et la CDC sous l’impulsion notamment d’Énergie Partagé ;

– Le projet néerlandais de soutien au développement de projets mené par la Fédération néerlandaise REScoop.nl et ses partenaires sous l’impulsion des pouvoirs publics néerlandais.

Concilier activités agricoles et développement des énergies renouvelables ? Regards croisés d’acteurs agricoles et des énergies renouvelables

Atelier organisé par Energie Partagée – Mercredi 25 janvier de 15h45 à 17h00

Il sera animé par Alenka Doulain, administratrice de l’association, et fera intervenir deux de nos porteurs de projet : Jean Quilleret de la Ferme d’Escoums et Thierry Aurisset de Methalayou.

En leur compagnie, nous explorerons les liens « naturels » entre le monde agricole et les projets collectifs d’énergies renouvelables. En effet, ces derniers sont généralement situés dans des zones rurales, faisant intervenir une pluralité d’acteurs : collectivités, citoyens mais aussi agriculteurs.

Les énergies renouvelables peuvent-être perçues comme un revenu complémentaire pour un monde agricole fragilisé…mais aussi comme un facteur potentiel de conflits d’usages notamment sur des projets éoliens, photovoltaïques au sol ou de méthanisation. Nous nous demanderons donc comment les paysans, agriculteurs et chambre d’agriculture peuvent s’emparer du développement des énergies renouvelables, dans quelles conditions les énergies renouvelables peuvent apporter au territoire en évitant tout conflit avec d’autres usages et comment l‘investissement des citoyens dans les projets d’énergies renouvelables peut conforter une nouvelle activité pour les acteurs agricoles engagés dans le développement des énergies renouvelables.

Développement éolien : quel projet territorial de développement et de transition énergétique ?

Atelier organisé par l’ADEME – Jeudi 26 janvier de 9h15 à 10h30

L’objectif de cet atelier, dans lequel interviendra Michel Leclercq, vice-président d’Energie Partagée Association, est de répondre aux questions que peuvent se poser les collectivités sur le développement éolien. Pour ce faire, plusieurs acteurs ont été sollicités afin de mobiliser leur connaissance du rôle que peut jouer la filière dans la réussite d’un projet territorial sur les plans économique, énergétique et écologique.

D’autres ateliers qui pourraient vous intéresser :

Emergence : une gouvernance innovante pour révéler et développer des projets d’économie territoriale en lien avec la transition énergétique.

Atelier de Franche-Comté Active et ADEME Bourgogne F-Comté – Mardi 24 janvier de 11h45 à 13h30 :

« Émergence », démarche portée par Franche-Comté Active, mobilise et accompagne les territoires pour y favoriser la création d’activités économiques et d’emplois, à partir de besoins non satisfaits ou de ressources à valoriser.

Elle reçoit le soutien de la Région Bourgogne Franche-Comté, de l’ADEME, de la CDC et de l’Etat. L’innovation réside dans le partenariat entre « émergence » et la collectivité et dans la méthode : Identification de potentiels de développement avec les acteurs du territoire puis accompagnement à la concrétisation des projets. Ceci en mobilisant une gouvernance territoriale élargie qui réunit des acteurs et partenaires complémentaires pour imaginer les réponses à développer.

La démarche est pilotée par la collectivité qui, avec l’appui d’ »émergence », impulse la dynamique et facilite son avancée. Plusieurs groupes de travail avec collectivités, entreprises, associations, institutionnels, … œuvrent à la concrétisation des projets.

« émergence » facilite l’alignement d’intérêts entre les acteurs, autour du développement économique local. Cette forme de gouvernance territoriale permet une implication de toutes les parties-prenantes dans la réussite de projets liés à la transition énergétique : nouveau service d’affouage clé en main, structuration d’une filière régionale chanvre, mise en place d’un garage solidaire, d’une recyclerie, projet de maraichage, … En Bourgogne Franche-Comté l’ADEME souhaite décliner proposer cette méthode pour accompagner les territoires en démarche TEPOS, ZDZG et EIT .

Production d’énergie renouvelable en milieu urbain : mobilisation de ressources financières inédites et nouveaux liens entre collectivités et habitants.
Débat autour d’expériences récentes.

Atelier de la Ville de Lorient – Mardi 24 janvier de 14h00 à 15h15

En période de restrictions budgétaires, les collectivités locales sont confrontées au défi de la diversification de leurs ressources financières. De nouveaux partenariats financiers hors impôts semblent émerger, tant à la demande des citoyens que des élus, préfigurant un nouveau modèle de relation entre les différentes parties prenantes.

Cet atelier propose de vivre de l’intérieur le défi du développement de la production d’énergie renouvelable en milieu urbain. Les solutions pionnières mises en œuvre par la ville de Lorient, l’agglomération de Saint-Brieuc et la métropole Grenoble-Alpes serviront de fil conducteur à un débat animé par l’association Les Énergiques, rassemblement de porteurs de projets qui promeut une approche intégrée de la transition énergétique en ville.

Chacune des collectivités défendra les décisions prises, chiffres à l’appui, tout en les comparant à des scenarii différents, présentés par l’association Les Énergiques. Les participants seront invités à intervenir dans le débat pour proposer leurs propres réponses aux questions soulevées.

Le débat insistera en particulier sur les points suivants : les obstacles que les collectivités ont contournés pour mener à bien leurs projets ; les nouveaux modèles économiques des installations photovoltaïques ; la place donnée à la participation des citadins et aux dynamiques collectives ; les perspectives d’amélioration de l’efficacité financière des projets et de démultiplication de leurs impacts positifs.

Quels leviers d’intervention pour les collectivités dans les projets d’énergies renouvelables ?

Atelier de la Caisse des Dépôts et Consignations – Mardi 24 janvier de 17h30 à 18h45

Les pouvoirs publics se sont emparés du sujet de la transition énergétique et écologique pour en faire une priorité stratégique : enjeux de reconquête industrielle et développement de l’emploi, meilleure gestion et répartition des ressources, maitrise des consommations et production écologique et durable des énergies.

L’ambition des collectivités pour le développement des énergies renouvelables est ainsi grandissante et favorisée par un contexte propice – notamment législatif, réglementaire et social. Il se décline selon les leviers d’intervention suivants pour les collectivités :

• Emergence et accélération des projets – Leur connaissance du territoire (par les disponibilités foncières, les relations avec les porteurs de projets, la compréhension des attentes des citoyens, la promotion du financement participatif) en fait de véritables acteurs pivots d’une dynamique positive en faveur du développement des énergies renouvelables.

• Financiers – Les collectivités peuvent prendre part au financement selon différentes modalités : prêts, dons, mise à disposition, bail, subvention et entrée au capital. Quelles sont les nouvelles dispositions et quels enjeux ?

• Juridiques : plusieurs outils tels que les SEM et les SAS sont aujourd’hui déployés sur le territoire national. Leur gouvernance est soit purement publique, mixte ou privée.

Les villes, moteur de la transition vers le 100 % énergies renouvelables

Atelier du CLER / Energy Cities / Réseau Action Climat France – Mercredi 25 janvier de 17h30 à 18h45 :

La COP21 a été un formidable accélérateur pour la prise de conscience des enjeux du climat. En actant l’objectif de rester bien en dessous de 2 °C de réchauffement global et, autant que possible, à 1,5 °C, l’accord de Paris fixe un cap clair vers la transition énergétique.

Les collectivités, et notamment les villes et métropoles l’ont bien compris. Le 4 décembre 2015, lors du sommet des Villes pour le climat organisé à l’Hôtel de ville de Paris, plus de 700 collectivités ont pris des engagements forts, en particulier d’être à 100 % d’énergies renouvelables en 2050. Une dynamique est enclenchée. Les villes peuvent et souhaitent être les leaders de cette transition vers un modèle énergétique plus sobre, plus décentralisé, plus participatif et davantage respectueux de l’environnement. Pour y arriver, elles ont besoin de co-construire avec d’autres acteurs. Elles doivent aussi se projeter sur le long terme et coopérer avec les territoires ruraux qui les entourent.

Des représentants de villes françaises viendront partager leurs expériences :

  • La métropole de Bordeaux s’est fixé pour objectif d’être l’une des premières métropoles françaises à énergie positive en 2050.
  • St Etienne a engagé des actions concrètes conjointement avec un territoire rural, le Parc naturel régional du Pilat, pour le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Objectif 70 % renouvelables en 2050.
  • Nantes a lancé un grand débat public sur la transition énergétique

Atelier participatif : Comment monter un projet EnR sur son territoire ?

Atelier du CIRENA Jeudi 26 janvier de 9h15 à 10h30 :

L’objectif de l’atelier est d’appréhender les différentes phases d’un projet d’énergies renouvelables citoyennes en mettant le public en situation.

Le public nous accompagne étape par étape et doit faire face aux choix et enjeux d’un projet.

  • ÉTAPE 1 – Émergence : Comment créer une dynamique citoyenne ? Quels sont les éléments favorables, constitutif du territoire et au sein de la population locale? Quelle place peut prendre la collectivité locale ? Quelle place pour les citoyens ?
  • ÉTAPE 2 – Développement : comment financer le projet ? à travers quels modèles économique et juridique ? Comment mobiliser les habitants ? Qui sont les partenaires financiers ?
  • ÉTAPE 3 – Exploitation : Que fait-on de l’énergie produite ? Que fait-on des bénéfices générés ? Pour chaque étape un intervenant viendra développer plusieurs propositions et les soumettre au vote du public.
Le site de souscription ?C'est par ici
X

Votre navigateur est obsolète, la mise en page du site risque d'être endommagée

Nous vous conseillons de le mettre à jour !