Pour aller sur le site de souscription, cliquez ici

France Info – Quand éolien rime avec citoyen

Reportage d'Anne-Laure Barral en Bretagne sur les projets citoyens d'énergies renouvelables.

Article à retrouver sur le site de France Info

Alors que débute ce mercredi l’examen de la loi sur la transition énergétique à l’Assemblée nationale, certains se mobilisent pour produire leur propre électricité. Comme à Béganne dans le Morbihan où les habitants se sont organisés pour monter un parc de quatre éoliennes dont ils sont propriétaires.

Sur la nacelle des éoliennes il est écrit « éolien citoyen ». Une marque pour les membres de la société Bégawatts mais aussi un symbole. Depuis cet été, elles tournent enfin au-dessus de la forêt et des champs de maïs du pays de Redon. Jean-Paul Garric, ancien commissaire aux comptes, est à la tête de cette société qui gère le premier parc éolien citoyen en France situé sur la commune de Béganne, 1.300 âmes à la limite du Morbihan et de l’Ile-et-Vilaine. Un parc citoyen parce que les habitants se sont cotisés pour abonder un capital de plus de deux millions et demi d’euros. Ils ont décidé ensemble de A à Z du projet. « Jusqu’au choix des machines, on a fait ça en assemblée générale après une discussion de plus de deux heures et demi », explique Jean-Paul Garric.

J’espère qu’il va nous rapporter un peu d’argent, mais ce n’est pas ça qui compte

L’idée de ce parc a germé il y a plus de 10 ans chez des militants dans la grande tradition bretonne contre le nucléaire, et à force d’explications et de réunions, ils ont aussi emporté avec eux l’adhésion de tout un territoire. « Moi j’ai fait un chèque de 5.000 euros. J’espère que ça va nous rapporter un peu d’argent mais c’est pas ça qui compte », estime Sybille Le Carrer, illustratrice à Béganne et administratrice de la société. Avoir les rênes d’un projet bon pour le climat, bon pour l’indépendance énergétique de son territoire : voilà ce qui compte. Ces investisseurs n’attendent pas de rentabilité immédiate mais ils peuvent escompter un intérêt de 4 % par an d’ici deux ans si le vent va dans le bon sens.

Une vingtaine de projets d’énergie renouvelable citoyenne

Ce projet est aussi le seul en France dont le permis de construire n’a pas été attaqué par des opposants. Il faut dire qu’il a pris le temps de la réflexion et de la concertation avec les riverains. La société Bégawatt a aussi des projets d’investissement pour le territoire. L’électricité produite par les éoliennes rapporte jusqu’à 400.00 euros par an. De l’argent qui ne reviendra pas seulement dans les poches des mille actionnaires citoyens mais aussi pour un emploi de conseiller en efficacité énergétique. « Il conseillera les riverains voire on financera des travaux pour leur faire faire des économies d’énergie », explique Michel Leclercq, l’un des fondateurs du projet et président de l’association éolienne en pays de Vilaine. Il n’est pas question que les riverains n’aient que les inconvénients des éoliennes sans en avoir les bénéfices comme faire baisser leur facture d’énergie. Des arguments qui ont fait mouche et que le vent a porté jusqu’aux villages voisins où un autre parc éolien citoyen est en projet. Aujourd’hui, il y a une vingtaine de projets citoyens d’énergie renouvelables de ce type en France.

Le site de souscription ?C'est par ici
X

Votre navigateur est obsolète, la mise en page du site risque d'être endommagée

Nous vous conseillons de le mettre à jour !