Pour aller sur le site de souscription, cliquez ici

La méthanisation citoyenne et solaire de Méthalayou

Le chantier du projet de méthanisation territorial Méthalayou a démarré. Ouvert à l'investissement citoyen via Énergie Partagée, ce projet réunit 15 agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques pour produire du biogaz à partir des déchets agricoles locaux.

Pour boucler la boucle vertueuse, le méthaniseur s’équipera d’une toiture solaire en autoconsommation pour “ensoleiller” ce biogaz… qui pourrait bien être destiné à Enercoop.

Concilier agriculture et transition énergétique

C’est un projet frappé au coin du bon sens… paysan. Pourquoi laisser les déchets agricoles se décomposer et rejeter leur methane à l’air libre alors qu’on peut le capter et l’utiliser en gaz de ville ? Pourquoi laisser pourrir ces déchets qui peuvent être transformés en engrais naturel ultra performant ?

 

Methalayou

À partir de ces constats, Thierry Aurrisset et 14 agriculteurs de Prechacq-Navarrenx (64) dans le Layou, à l’ouest de Pau, ont décidé de mettre en commun leurs déchets verts (fumier, tonte, déchets de transformation…) pour réduire le recours aux intrants chimiques et produire un biogaz « local », qui sera injecté sur le réseau de gaz naturel.

“Methalayou”, c’est le nom du projet, ambitionne de produire dès le printemps 2018 8 880 MWh par an et pourra ainsi alimenter en gaz 780 foyers (chauffage, eau chaude et cuisson)1.

Methalayou est ouvert à collecte via Énergie Partagée

Très tôt, les agriculteurs partenaires se sont engagés dans une démarche ouverte et soucieuse de l’intérêt du territoire notamment avec l’implication d’Energie Partagée. Ainsi, Methalayou est la toute première installation de méthanisation à faire appel à l’investissement citoyens ! Déjà 61 personnes ont souhaité orienter symboliquement leurs souscriptions vers ce projet, totalisant 82 900 €.

Il est encore temps de prendre des parts Énergie Partagée et de manifester votre soutien à ce projet de biogaz triplement vertueux. Objectif : 300 000 euros de souscriptions citoyennes

Souscrire à Énergie Partagée

Methalayou fait partie des projets soutenus par les actionnaires Énergie Partagée.

Je souscris

Premier coup de (tracto)pelle !

La mise en service du méthaniseur est prévue pour avril 2018. La phase de chantier est enclenchée : les terrassements ont été faits, les sols sont stabilisés et on attaque le gros œuvre.

Une installation solaire pour alimenter le méthaniseur

Pour son fonctionnement, le méthaniseur consommera une quantité importante d’électricité (980 MWh par an) notamment pour le chauffage des cuves. De là est venue l’idée d’adjoindre au projet initial de méthanisation une toiture photovoltaïque qui alimentera directement la machinerie. Les Pyrénées-Atlantiques sont une région très gâtée par le soleil ;  l’installation de 200 kWc devrait permettre de pourvoir à 30 % des besoins électriques annuels de l’installation (300 MWh), le reste étant assuré par une électricité 100% renouvelable Enercoop.
Pour Energie Partagée,  “Le projet Methalayou rassemble des agriculteurs et des citoyens qui veulent faire évoluer l’agriculture : il valorise les déchets, génère un engrais naturel et produit à la fois du gaz et de l’électricité dans une logique pleinement citoyenne… d’autant plus si ce gaz est destiné à terme aux consommateurs Enercoop !”.

Un biogaz destiné à la future offre gaz Enercoop

L’offre n’est pas encore lancée, il faudra sans doute attendre encore quelques mois pour pouvoir changer de fournisseur gaz et passer chez Enercoop. Mais d’ores et déjà, Enercoop s’est vue accorder l’agrément nécessaire à la fourniture de gaz (Arrêté du 29 mars 2017) et prépare son approvisionnement avec des producteurs de biogaz.
Justement, Énergie Partagée, Enercoop et Methalayou signeront ensemble le tout premier accord d’approvisionnement lors du Salon du Biogaz de Bordeaux le 31 mai prochain en vue de cette future offre.

Pour Enercoop, “le gaz renouvelable peut être un formidable levier d’accélération de la transition énergétique et écologique, de réappropriation citoyenne de ces enjeux, à condition de soutenir les projets de méthanisation vertueux, de taille raisonnable, qui associent différents acteurs sur un même territoire”.

Lire l’article de Libération sur la méthanisation territoriale

Votre navigateur est obsolète, la mise en page du site risque d'être endommagée

Nous vous conseillons de le mettre à jour !