Accueil Nous connaîtreActualitésCarte contributive : 267 projets citoyens d’énergie ...

Carte contributive : 267 projets citoyens d’énergie renouvelable !

Énergie Partagée a entrepris de recenser tous les projets du mouvement citoyen pour une réappropriation locale de l’énergie. La carte est contributive, en « wiki » : elle est mise à jour par les porteurs de projets eux-mêmes.

La dynamique est forte et s’est amplifiée ces trois dernières années avec les changements législatifs, la poussée du financement participatif et le développement de réseaux régionaux. Cette dynamique peut être mise en en évidence par cette carte des projets citoyens d’énergie renouvelable.

Trois constats sur la dynamique des énergies citoyennes

Tout d’abord, on observe une forte corrélation entre la densité de projets et les régions couvertes par des animatrices et animateurs régionaux, ce qui témoigne de la plus-value d’une animation régionale pour faire émerger des projets.

Ensuite, on constate que la dynamique est de plus en plus forte, le mouvement est entré dans une phase de diffusion. 183 projets sont « dans les tuyaux »  tandis que 7 sont en chantier et 87 en exploitation.

Enfin, les citoyen·ne·s portent des projets dont la puissance varie dans un rapport de 1 à 200. Ainsi, 38 projets sont à plus de 5 MW, dont une vingtaine en développement et une dizaine en exploitation.

Les dynamiques par filière

Éolien : avec un modèle éprouvé de participation des citoyen·ne·s dès la phase de développement, l’éolien citoyen essaime dans toute la France.

Photovoltaïque en toiture : les projets de grappes solaires en toiture présentent une grande diversité, avec le modèle des Centrales Villageoises, d’autres expériences (CoWatt, Solaire d’ici, etc.), sur des territoires urbains, à des échelles départementales ou régionales…

Photovoltaïque au sol : les parcs photovoltaïques au sol sont en général implantés sur d’anciennes décharges, friches industrielles et zones dites “anthropisées”. Ils sont de tailles variées : il existe un exemple de moins de 250 kWc et un exemple de grande puissance (plusieurs mégawatts).

Hydroélectricité : en réhabilitation d’anciens barrages de moins de 500 kW, les projets ont une forte dimension patrimoniale qui mobilise les habitant·e·s.

Méthanisation : on compte déjà sept projets, ce qui est significatif compte tenu de la difficulté pour la filière de se faire une place dans le mix énergétique en France. L’approche citoyenne est prometteuse pour ces projets qui sont par essence des projets de territoire.

Bois-énergie : deux expériences de service de vente de chaleur, de « l’arbre au radiateur », avec des chaudières bois collectives et leur réseau de chaleur. L’essaimage ne fait que commencer.

Géothermie : deux projets géothermiques sont en cours de développement et démontreront que même sur cette filière les citoyen·ne·s ont leur place.

Économies d’énergie : c’est le pari de tous les projets d’en « faire faire » en associant les habitant·e·s à la production, mais il n’existe pas encore dans notre mouvement de projet dédié à l’investissement dans les économies d’énergie.

Avec cette carte contributive, voilà posée une première pierre de l’Observatoire des énergies citoyennes. Nous en aurons d’autres cette année, notamment avec notre enquête en cours sur l’évaluation des retombées économiques locales des projets citoyens.

Plus d'actualités

Suivez-nous sur