Notre mode d’intervention : l’apport en fonds propres

Les projets locaux d'énergie renouvelable ont souvent besoin de consolider leur apport en fonds propres pour obtenir un prêt bancaire tout en gardant la maîtrise du projet. Énergie Partagée répond à ce besoin de partenariat à long terme en investissant directement à leurs côtés.

Les fonds propres : un appui capital

Les fonds propres sont le besoin prioritaire des porteurs de projets citoyens pour leur garantir une stabilité financière. Selon la technologie employée, ils représentent 20 à 50% du budget total d’un projet de production d’énergie renouvelable et conditionnent l’octroi d’un prêt bancaire.

Ainsi, investir en fonds propres aux côtés des porteurs de projets, c’est faire levier sur un financement bancaire important dédié à la production d’énergie renouvelable. C’est aussi participer aux instances de gestion des sociétés de projet et les accompagner pendant toute la durée de l’exploitation.

Budget d'un projet EnR : principe des fonds propre et de la maîtrise citoyenne
Budget d’un projet EnR : principe des fonds propre et de la maîtrise citoyenne

Cette proximité permet de défendre les intérêts de nos actionnaires et de s’assurer du respect de notre charte citoyenne. C’est la principale différence avec le financement « prêt » via du crowdfunding ou livret bancaire, qui n’offre aucun pouvoir de décision et peu d’information dans la durée.

Par ailleurs, cette spécificité de s’impliquer en fonds propres et de prendre part à la gouvernance des projets sur le long terme, permet de débloquer des projets qui ne trouvaient pas de solution satisfaisante leur permettant de boucler leur financement tout en conservant la maîtrise.

Financer en fonds propres, c’est le moyen de canaliser 5 à 10 fois plus d’argent vers les énergies renouvelables

Une présence de poids, dans l’intérêt du territoire

La présence d’Énergie Partagée Investissement au capital de ces projets garantit que la gouvernance citoyenne sera majoritaire et non pas imposée par des investisseurs ou développeurs, qui prioriseraient la rentabilité court terme au développement long terme du territoire.

Ce partenariat s’inscrit dans le temps long. C’est pourquoi Énergie Partagée collabore de plus en plus avec les collectivités territoriales qui recherchent avant tout un partenaire stable et raisonnable, tourné vers l’intérêt général, pour les épauler dans la réappropriation de leur production d’énergie à l’échelle territoriale.