Notre modèle : mutualiser l’investissement et la production d’énergie

Le modèle mutualisé d'investissement d'Énergie Partagée garantit une meilleure résilience face aux aléas de la production d'énergie renouvelable, réduit les risques encourus par les actionnaires et favorise le développement de nouveaux projets citoyens.

La logique mutualisée d'Énergie Partagée
La logique mutualisée d’Énergie Partagée

Un investissement rentabilisé par la vente de l’énergie

Les projets que nous soutenons vendent l’énergie qu’ils produisent à un tarif convenu dès le départ. L’adossement du modèle économique de ces projets à ces contrats de vente de l’énergie à prix fixé sur 15 à 20 ans leur offre une stabilité économique.

En tant qu’investisseur, Énergie Partagée est engagé dans une participation patiente car il faut laisser aux projets soutenus le temps de rembourser en priorité le prêt bancaire, puis de constituer des bénéfices pour ses investisseurs. Ainsi, la durée de placement conseillée aux actionnaires est de 10 ans :elle permet de se rapprocher d’un rendement de 4% brut par an qui sera disponible après 10 ans sous forme de dividendes ou de plus-value.

Mutualiser pour réduire les risques

À la différence des plate-formes de financement participatif ou de l’investissement direct dans des sociétés de projets, l’investissement à Énergie Partagée n’est pas dirigé vers un projet en particulier, mais vers tous les projets.
C’est là toute la force de cet outil unique en France !

Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin.

Énergie Partagée s’est fixé l’objectif d’aller loin pour une transition énergétique locale et maîtrisée par les citoyens. L’investissement en fonds propres – c’est-à-dire aux côtés des porteurs de projets, en assumant avec eux les risques et responsabilités – s’inscrit dans une vision long terme de développement patient des capacités de production d’énergie locale.

La logique mutualisée est conforme aux ambitions solidaires du mouvement et particulièrement adaptée aux variations des énergies renouvelables : les projets qui tournent compensent les projets qui produisent moins ou s’ajustent.

Par ailleurs, cette mutualisation permet de multiplier le nombre de ces projets car ils sont solidaires entre eux. Cela permet notamment de pouvoir apporter un soutien, non seulement aux projets les plus lucratifs, mais aussi à des projets moins populaires, qui font figure de pionniers dans leur région ou qui sont porteurs d’une exemplarité nécessaire.

Plus nous finançons de projets, moins il y a de risques, et plus la rentabilité est assurée !

Face aux aléas, mutualisons !

Certaines années, des régions peuvent manquer de vent, d’eau ou de soleil. Les installations de production d’énergie renouvelable peuvent alors accuser des déficits de production vis-à-vis avec les prévisions. Inversement, dans d’autres régions, d’autres projets peuvent produire plus que prévu, à la faveur d’une saison exceptionnelle.

Pour Énergie Partagée, les risques liés à la source de production (vent, soleil, eau) sont mutualisés sur l’ensemble du portefeuille de projets. Les imprévus techniques existent (panne…) mais ils sont assurés au sein des sociétés.

Énergie Partagée est une réponse collective à ces incertitudes : un portefeuille de projets de toutes tailles et de toute technologies, répartis sur toute la France.