Pour aller sur le site de souscription, cliquez ici

EnRciT : 10M€ pour appuyer le développement de 150 nouveaux projets citoyens

L’énergie citoyenne se dote d’un nouvel outil à l’initiative de l’ADEME piloté par la Caisse de Dépôts et Consignation, le Crédit Coopératif et l’Ircantec, pour financer les études des projets citoyens en phase - souvent risquée - de développement.

Le maillon manquant du montage de projets citoyens

Les projets citoyens sont encore confrontés à des difficultés pour lever les fonds nécessaires à leur phase de développement. En effet, l’absence d’outil de financement et de mutualisation des risques est l’un des principaux obstacles à leur déploiement.

C’est pourquoi, suite à une consultation élargie des acteurs de terrains sur cette problématique, et en étroite collaboration avec l’ADEME, la Caisse des Dépôts, rejointe par l’Ircantec et le Crédit Coopératif, a décidé de créer EnRciT pour apporter des solutions concrètes sur les territoires et permettre la démultiplication de ce type de projets.

Ainsi, la Caisse des Dépôts a investi un montant de 5 M€ dans le dispositif. Le Crédit Coopératif et l’Ircantec l’ont, quant à eux, doté d’un montant de 2,5 M€ chacun. Ce dispositif sera géré par Energie Partagée Coopérative, opérateur pour le compte des trois actionnaires.

« D’ici 2030, nous devons doubler notre production d’énergies renouvelables. Cela ne sera possible que si on associe les citoyens avec des projets participatifs, grâce auxquels chacun peut investir dans les énergies renouvelables de son territoire. C’est l’objectif du dispositif EnRciT qui permettra de changer d’échelle dans la mobilisation citoyenne. »
Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire,

Principe d’intervention

Opéré  par  Energie  Partagée  Coopérative  et  doté  de  10  millions  d’euros  par  la  Caisse  des   Dépôts (5 M€), le Crédit Coopératif (2,5 M€) et l’Ircantec (2,5 M€), EnRciT co-investira dans les projets aux côtés des citoyens et des collectivités. Ainsi, le dispositif apportera les moyens financiers essentiels à la sécurisation de la phase de développement et permettra de façonner les projets locaux en mobilisant toutes les compétences nécessaires à leur concrétisation (notamment sécurisation du foncier, réalisation des études, obtention des autorisations de construire et d’exploiter).

EnRciT interviendra en fonds propres, avec une prise de participation minoritaire, dans les sociétés de projets détenues à hauteur de 40% minimum par un collège de citoyens et de collectivités, dont 20% minimum de parts seront détenues par les citoyens. Les technologies éligibles à ce dispositif seront, en priorité, le photovoltaïque (sols et toitures) et l’éolien.

 

« En tant qu’investisseur d’intérêt général, la Caisse des Dépôts encourage l’implication des citoyens dans les énergies renouvelables. Avec EnRciT, nous avons donc conçu un dispositif innovant pour financer les projets écologiques, en concertation avec les acteurs locaux et sur tous les territoires. La Caisse des dépôts soutient la gouvernance citoyenne »
Eric Lombard, directeur général du groupe Caisse des Dépôts.

EnRciT accompagnera le projet jusqu’à la phase de construction, puis cèdera sa participation, en priorité, au profit des acteurs du territoire.

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre d’un partenariat global, signé ce jour également, entre la Caisse des Dépôts et l’ADEME pour favoriser l’émergence et le développement de projets citoyens d’énergie renouvelables (EnR).

Doté d’un montant total de 10 M€ par la Caisse des Dépôts, le Crédit Coopératif et l’Ircantec, EnRciT a pour objectif de financer la phase de développement des projets citoyens d’EnR dans les territoires. Il doit permettre la concrétisation de 150 projets sur 10 ans.

« Pour le Crédit Coopératif, qui depuis de nombreuses années s’est engagé à ne financer que les EnR, ce dispositif favorisera la production d’énergies renouvelables en France en sécurisant la phase de développement des projets. De plus, en investissant aux côtés des citoyens, EnRciT contribuera à l’appropriation par la société civile des enjeux de la transition énergétique ».
Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif.

L’action d’EnRciT est complémentaire des efforts de l’ADEME qui assure un soutien à l’amorçage des projets et à la montée en compétences des citoyens, en lien avec les conseils régionaux et avec l’association Énergie Partagée notamment par la mise en place d’un centre de ressources en lien avec les collectivités territoriales opéré par Énergie Partagée Association.

« Le lancement du dispositif EnRciT vient compléter l’action de l’ADEME qui, depuis plus de 10 ans, soutient la dynamique participative en favorisant l’émergence des projets citoyens, à travers une animation nationale et régionale. Ces projets constituent un fort levier pour développer davantage les énergies renouvelables dans les territoires. »
Bruno Lechevin, président de l’ADEME.

« La solidarité intergénérationnelle est une des valeurs fondamentales de l’Ircantec. En s’attachant à identifier des investissements porteurs de sens social et environnemental tout en garantissant le paiement des retraites sur le long terme, l’Ircantec contribue au maintien de cette solidarité. Les 2,5M€ que nous investissons dans le fonds EnRciT s’inscrivent naturellement dans nos valeurs. Nous sommes fiers de contribuer au lancement d’un fonds innovant qui conjugue une démarche citoyenne et une ambition environnementale »
Jean-Pierre Costes, Président du Conseil d’administration de l’Ircantec.

Le site de souscription ?C'est par ici
X

Votre navigateur est obsolète, la mise en page du site risque d'être endommagée

Nous vous conseillons de le mettre à jour !