Financer les énergies renouvelables citoyennes

Nous collectons l'épargne solidaire pour l'investir au cœur d’initiatives locales de production d'énergie renouvelable qui ont besoin de cet investissement pour se réaliser. Chacun peut devenir acteur de la transition énergétique !

Les projets de production d’énergie renouvelable exigent rapidement des investissements importants  (achat et installation des éoliennes, panneaux solaires, turbines hydroélectriques, importants travaux, etc) et comportent des risques techniques et financiers que les citoyens ne peuvent pas toujours assumer seuls.

Énergie Partagée a ainsi créé un outil financier national dont la mission est d’apporter un investissement complémentaire permettant de réaliser ces projets tout en préservant les valeurs citoyennes et l’intérêt local.

Investir au coeur des projets citoyens

Pour réaliser un projet de production d’énergie, il faut des investisseurs pour prendre la responsabilité du projet et piloter son développement et son exploitation. Dans le cas de projets citoyens, l’intérêt du territoire doit primer avec une représentation forte des citoyens et des collectivités territoriales.

Seulement, parfois, les acteurs citoyens locaux ne parviennent pas à rassembler suffisamment de fonds propres pour garantir leur participation, ou ont besoin de partenaires investisseurs éthiques et fiables. Grace à l’apport en fonds propres d’Énergie Partagée, ces projets peuvent déclencher un emprunt bancaire qui permettra de boucler de financement et de lancer les travaux.

Ainsi, Énergie Partagée épaule les projets dans leur modélisation économique et reste engagé à leurs côtés tout au long de la vie du projet.

Mutuelle de la production d’énergie

Un pour tous, tous pour un ! Cette devise pourrait être celle d’Énergie Partagée Investissement puisque sont fonctionnement est basé sur la solidarité à tous les niveaux.

Solidarité de l’investissement : Nous investissons dans des projets de transition énergétique partout en France et sur toutes les technologies dès lors qu’ils respectent nos exigences et qu’ils ont un impact territorial majeur. Nous ne conditionnons pas notre intervention à la collecte associée à ce projet pour ne pas favoriser artificiellement les projets les plus populaires, mais permettons aux actionnaires de désigner un projet “de cœur”.

Solidarité entre les projets : La production d’énergie issues des ressources renouvelables peut varier. Une année plus sèche, plus ensoleillée, plus venteuse peut faire varier sensiblement la production des différentes installations. Pour Énergie Partagée, les projets performants compensent ceux qui le sont moins. En attendant que le vent tourne…

Solidarité entre les actionnaires : Les actionnaires Énergie Partagée souscrivent à Énergie Partagée qui utilise ces fonds pour financer les projets prioritaires. Tous sont engagés dans un effort collectif pour l’émergence de nouveaux projets, tous peuvent suivre les actualités des projets financés et tous bénéficient des valorisations d’actions qui peuvent intervenir chaque année lors de l’Assemblée générale. Pour tous.

Le principe mutualisé d'Énergie Partagée
Le principe mutualisé d’Énergie Partagée

Grace à la finance solidaire

Puisque nous nous souhaitons ces transition énergétique, puisque ces éoliennes et ces toitures solaires sont réalisées dans nos villes et nos vallées, pourquoi ne pas en devenir co-propriétaires et percevoir ensemble ses nombreuses retombées économiques, écologiques et sociales ?

C’est l’idée phare d’Énergie Partagée : associer les citoyens à l’effort de transition énergétique en les engageant financièrement car c’est le moyen d’en partager les bénéfices au plus grand nombre mais aussi pour que chacun puissent participer à l’élaboration de cette transition s’il le souhaite.

Pour cela, chacun peut agir en achetant des parts Énergie Partagée, et en rejoignant également les dynamiques de projets autour de chez lui.

Soutenir les nouveaux projets, en phase de développement

Le développement d’un projet est la phase lors de laquelle vont être évalués les potentiels et la faisabilité d’une installation. Cette phase est dite « à risque », car elle exige des avances de trésorerie sans pour autant de garantie sur la réussite du projet, tributaire d’aléas techniques, juridiques, administratifs ou économiques. Pour autant, il est important de pouvoir mener à bien cette phase afin de démultiplier les projets de production menés par des citoyens.

Les risques sont plus importants en phase de développement
Les risques sont plus importants en phase de développement

Conscient que cette phase est la plus compliquée à financer mais décisive, Énergie Partagée propose avec Enercoop une solution pour apporter une conseil et de financement aux dynamiques citoyennes : Énergie Partagée Études.

Par ailleurs, sur ce sujet du développement, un autre acteur de poids a été lancé en 2017 : EnRciT, adossé à la Caisse des Dépots, à l’Ircantec et au Crédit Coopératif.