Adhérer au réseau de l’énergie citoyenne

Énergie Partagée rassemble les acteurs français de l'énergie citoyenne : collectivités, groupement citoyens, associations, coopératives, bureaux d'études, professionnels... et les met en mouvement grâce à ses rencontres, formations, groupes de travail et outils d'échange collaboratifs.

Déjà plus de 100 adhérents

Pourquoi adhérer ?

  • Bénéficier d’échanges d’expériences et d’accompagnement
  • Profiter d’une mise en relation avec les autres acteurs de l’énergie citoyenne
  • Avoir une équipe salariée à l’écoute de vos besoins

Concrètement, à quoi ça sert ?

En adhérant à l’association, vous bénéficiez :

  • De tarifs préférentiels aux formations
  • D’une connexion à l’espace réservé aux adhérents regroupant des documents de montage de projet, des publications, l’accès aux supports de formation
  • De renseignements personnalisés de la part de notre équipe
  • D’informations échangés sur la liste de discussion adherents@energie-partagee.org
  • D’outils de communication adaptés à vos besoins
  • D’une représentation au sein des instances de gouvernance nationale du mouvement

Comment adhérer ?

L’adhésion est réservée aux personnes morales (associations, entreprises, collectivités, organismes de formations…). Elle est soumise à la validation du Conseil d’Administration. Votre règlement sera effectif une fois la validation du Conseil d’administration.

Une fois votre adhésion validée, vous recevrez un kit de communication avec des fiches projets, des affiches, etc.

Adhérer à Énergie Partagée, c’est accepter les principes de sa Charte fondatrice et rejoindre le mouvement.

Les adhérents témoignent

“Ne laissons pas les autres décider pour nous, on sait ce qu’on veut et surtout on sait ce qu’on ne veut plus. On ne veut plus que notre argent permette aux banques de spéculer, on ne veut plus qu’avec nos sous elles soutiennent des projets qui nuisent à la planète, au climat et donc à nous mêmes. Alors c’est simple, on se regroupe et on investit dans les énergies renouvelables avant qu’il se soit trop tard. On s’y met!”