Accueil Nous connaîtreActualitésProgrammation pluriannuelle de l’énergie : faire de ...

Programmation pluriannuelle de l’énergie : faire de l’énergie citoyenne un cap national des années à venir

La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) va définir le cadre énergétique français dans lequel pourront se développer les énergies renouvelables citoyennes. Depuis le 19 mars et jusqu’au 30 juin, c’est aux citoyen·ne·s de s’exprimer dans le cadre du débat public.

Ce débat public représente une opportunité pour Énergie Partagée et les acteurs de l’énergie citoyenne de porter la dynamique d’une appropriation citoyenne des choix énergétiques, aux niveaux local comme national.

La PPE, vers un développement plus décentralisé des énergies renouvelables

Élaborée par le ministère de la Transition écologique et solidaire, la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie exprime les orientations et les priorités d’action des pouvoirs publics dans l’ensemble du domaine de l’énergie : électricité, gaz, économies d’énergie, transport, industrie et bien d’autres. Ces orientations ont pour but d’atteindre les objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), qui prévoit notamment 32 % d’énergie renouvelable en 2030.

Elle est constituée d’un plan à horizon 5 ans ainsi que d’une estimation à horizon 10 ans. Deux PPE se superposent donc, dans une optique de planification réactualisée sur le moyen terme.

Dans une allocution prononcée le 28 mars au Forum de la Transition Énergétique, le ministre Nicolas Hulot a précisé sa vision pour la PPE : « l’avenir de l’électricité sera décentralisé et smart ». Cela se concrétisera par :

  • Le passage du centralisé au décentralisé (non par des objectifs mais par des mesures)
  • La fin de l’usage du charbon à horizon 2022
  • Aucune nouvelle construction de centrale thermique

Toutefois, Énergie Partagée reste vigilante quant à la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire afin de rester conforme aux objectifs de la loi de Transition énergétique pour un développement certain des énergies renouvelables et une baisse du nucléaire dans les délais indiqués depuis 2015. Les acteurs de la transition énergétique ont interpellé Nicolas Hulot face à l’absence de la baisse du nucléaire dans la première partie de la PPE, sur 2019-2023.

Porter l’énergie citoyenne dans la PPE : un cap à atteindre

Le collectif pour l’énergie citoyenne dont fait partie Énergie Partagée rappelle l’importance de l’implication des citoyen·ne·s et collectivités dans la gouvernance des projets d’énergie renouvelable. L’enjeu est de taille : les énergies renouvelables doivent servir le développement local au-delà des retombées fiscales.

Dans cette optique, nous appelons à ce que la PPE puisse intégrer l’objectif de 15 % de la production d’énergie renouvelable portée par les citoyens et collectivités à horizon 2030 comme un cap pour atteindre 47 % en 2050. Le CESE (Conseil économique, social et environnemental) préconise lui aussi un objectif de 15 % des énergies renouvelables portés par les acteurs locaux, ce qui correspondrait à un peu plus de 48,5 GW en France en 2018. Rappelons que d’autres pays comme l’Allemagne enregistrent, depuis plusieurs années, un taux de plus de 50 % de la puissance installée aux mains des acteurs locaux.

Participer au débat public : une action locale pour un impact national

Les débats locaux PPE près de chez vous, une occasion à ne pas manquer

Des réunions, des ateliers et des conférences où débattre de la PPE ont lieu partout en France. Souvent organisées par des collectivités et ouvertes à tous, ces initiatives labellisées [1] permettent à chacun·e de s’exprimer sur les enjeux à porter. Une trentaine sont prévues à ce jour jusqu’au 30 juin et d’autres en cours d’élaboration devraient compléter cette liste : l’occasion de porter la voix de l’énergie citoyenne dans les débats locaux et décentralisés. Un ensemble d’outils est à votre disposition pour vos interventions.

D’autres évènements sont portés par le mouvement Énergie Partagée. C’est par exemple le cas avec l’initiative du réseau Taranis et des associations Clim’actions, Nature & Culture et Aloen, qui organisent le 1er et 2 juin prochains un évènement grand public portant sur le thème “La transition énergétique sera citoyenne ou ne sera pas”. Composée d’une conférence sur l’exemple du Danemark et de quatre ateliers dont un intitulé “Ensemble, contribuons à la concertation sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie !”, ce sera l’occasion pour les élus et les citoyens d’en apprendre plus, à la fois sur l’énergie citoyenne et sur la PPE.

Notons que tous les évènements devront envoyer un compte-rendu à la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Une occasion de continuer à rendre visible l’énergie citoyenne.

D’autres manières de participer au débat public

Venez rencontrer les installations d’énergies renouvelables avec les Journées portes ouvertes des EnR les 25 et 26 mai prochain. Une centaine d’installations ouvriront leurs portes au grand public partout en France. L’ambition est de sensibiliser et d’expliquer les atouts et le rôle important que joue chaque filière sur son territoire. En tant que partenaire de l’événement, certains de nos projets seront ouverts au public. C’est le cas des Survoltés d’Aubais et du projet éolien de Chamole.



[1] Si vous organisez un évènement en lien avec les enjeux de la PPE, n’hésitez pas à le “labelliser” débat public PPE. Vous pouvez remplir ce formulaire et le renvoyer à l’adresse e-mail mentionnée sur celui-ci.