Accueil Nous connaîtreActualitésLes réseaux régionaux d’énergie citoyenne, un socle ...

Les réseaux régionaux d’énergie citoyenne, un socle incontournable pour les projets citoyens

Les citoyens et les collectivités, décidés à porter des projets d’énergies renouvelables sur leur territoire, ont besoin d’appuis de toutes sortes pour mener à bien leurs projets. Pour ce faire, c’est une véritable ingénierie de développement des dynamiques citoyennes et publiques qui émerge.

Fin 2018, nous comptons 10 réseaux régionaux d’énergie citoyenne et 17 animateurs et animatrices de ces réseaux pour apporter échanges d’expériences et conseils précieux pour des acteurs du territoire qui se lancent dans une aventure de longue haleine. Un maillage en développement qui permet un réel essor des énergies renouvelables citoyennes.

 

La création d’un nouveau métier au service des citoyens et des collectivités

L’énergie citoyenne a vu se développer le métier d’animateur régional d’énergie citoyenne. Passant d’un seul réseau régional en Bretagne en 2012  (le réseau Taranis) à 10 réseaux régionaux en 2018, ce sont 17 emplois qui ont été créés pour accompagner les dynamiques locales et les aider à aboutir à la mise en place d’installations d’énergies renouvelables.

Le lien entre l’arrivée d’un animateur sur un territoire et le développement des projets est avéré, et cela se voit lorsqu’on compare l’implantation et l’ancienneté des réseaux régionaux avec la carte des projets citoyens en France.

Carte des réseaux régionaux d'énergie citoyenne et des près de 300 projets citoyens recensés fin 2018

L’animateur.trice a plusieurs cordes à son arc

D’abord, l’animateur a un rôle d’information et de sensibilisation des collectivités, des structures relais autour de la transition énergétique et de l’économie sociale et solidaire pour montrer la possibilité et les avantages d’un développement porté par les collectivités territoriales et les groupes de citoyens. Foires, festivals, rencontres en tout genre sont des espaces pour donner à voir l’énergie citoyenne, ses réalisations, son potentiel et sa dynamique.

Une fois un groupe de quelques personnes motivées ou une collectivité bien décidée à favoriser un portage local d’un projet d’énergies renouvelables, il s’agit pour l’animateur d’aider ces acteurs à préciser le projet qu’ils souhaitent mener : filière énergétique, niveau de participation des citoyens et des acteurs publics. L’animateur est un facilitateur pour appuyer le groupe porteur dans la définition de tous les aspects d’une entreprise : juridique, économique et gouvernance.

Enfin, l’animateur est le liant entre les porteurs de projets qui ont besoin d’échanger leurs expériences, leur trucs et astuces, sur leurs projets. Il joue aussi le rôle d’interface entre les acteurs institutionnels (DREAL, Conseil régional, ADEME) et les porteurs de projets de manière à ce que ces derniers puissent bénéficier des dispositifs financiers et techniques adéquats.

L’intelligence collective au cœur de la réussite des projets

Créer une société locale et collective autour des énergies renouvelables constitue pleinement de l’innovation économique et sociale. Les initiateurs se situent au croisement entre la transition énergétique (développement des énergies renouvelables, maîtrise de la consommation d’énergie) et de l’économie sociale et solidaire (gouvernance collective et coopérative).

Ces innovations nécessitent d’organiser des temps d’échange d’expériences pour faire évoluer les pratiques. C’est ce qu’organisent à la fois les réseaux dans leurs régions, mais aussi le réseau national Énergie Partagée. Parce qu’un porteur d’un projet photovoltaïque au sol en Occitanie a beaucoup à échanger avec un porteur d’un projet similaire en région Centre. Il s’agit d’améliorer les pratiques sur la base des centaines d’expériences partout en France.

Les 26 et 27 novembre 2018, rencontre de tous les animateurs régionaux d'énergie citoyenne

Le réseau d’énergie citoyenne en France : une histoire de coordination entre les territoires

Avec environ 300 projets citoyens recensés dans les réseaux d’énergie citoyenne fin 2018, l’énergie citoyenne est en plein développement. Au-delà de l’échange entre porteurs de projets, la rencontre entre réseaux régionaux est également précieuse.

L’implication et la coordination croisée des actions de l’ADEME et de ses Directions Régionales, des Conseils régionaux, d’Énergie Partagée et des réseaux d’animation régionaux est l’un des facteurs de réussite permettant de favoriser la dynamique d’émergence des projets.

Ainsi les 26 et 27 novembre 2018, les animateurs et animatrices et les référents “énergies citoyennes” de l’ADEME et plusieurs chargés de missions “transition énergétique” des conseils régionaux ont pu échanger sur les enjeux communs, partager leur expériences dans la pratique de leur métier au quotidien, apprendre à se connaître dans la grande famille des énergies renouvelables.

Ces premières rencontres marquent l’importance de prendre ces temps de recul pour anticiper au mieux les défis qui attendent les acteurs du territoire et adapter les dispositifs aux besoins des collectivités et des citoyens pour un développement pérenne des énergies renouvelables citoyennes.