Accueil Nous connaîtreActualitésUn petit clic pour vous, un grand ...

Un petit clic pour vous, un grand déclic pour plein de super projets !

Jusqu’au 11 mai, votez pour aider les projets et le mouvement de l’énergie citoyenne à obtenir des financements de l’État, dans le cadre de « Mon Projet pour la Planète », l’opération de budget participatif lancée par le ministère de la transition écologique.

Les projets qui obtiendront le plus de votes bénéficieront d’une aide financière (comprise entre 20 000 € et 100 000 €) et d’un accompagnement, assuré par l’ADEME pour les projets en lien avec l’énergie.

Vous pouvez voter (une seule fois) pour tous les projets qui vous plaisent sans limitation de nombre, sur les thématiques « énergie », « économie circulaire » et « biodiversité ». Les projets proposés au vote ont été évalués au préalable par un jury qui en a validé l’exemplarité. Le vote est ouvert jusqu’au 11 mai.

Nous vous présentons une série de projets pour lesquels nous vous encourageons chaleureusement à voter dès à présent ! Et surtout, n’hésitez pas à partager l’article auprès de vos contacts et sur les réseaux sociaux : ce sera d’autant plus de votes pour les projets d’énergie citoyenne.

Citoy’enR : accélérer le développement de cette dynamique coopérative en région toulousaine

Photo : membres du projet d'énergie citoyenne solaire Citoy'enR soutenu par Energie Partagée

Avec déjà 16 toitures solaires en chantier ou en développement pour une surface cumulée de 2000 m2 de panneaux photovoltaïques, la toute jeune coopérative toulousaine créée en juin 2017 a démarré sur les chapeaux de roues.

Les sociétaires de Citoy’enR ne comptent pas s’en tenir là, car d’autres projets leur tiennent à cœur : diversifier leurs filières de production et les modèles économiques mis en œuvre, sensibiliser de nombreux publics aux économies d’énergie, favoriser l’essaimage de projets similaires et la création d’emplois.

Les Survoltés d’Aubais : ils veulent partager leur expérience et favoriser son essaimage sur leur territoire !

Photo : le groupe des Survoltes d'Aubais, et leur projet de parc solaire au sol co-financé par Énergie Partagée

Le 26 mai prochain, ce très dynamique collectif citoyen va inaugurer à Aubais (Gard) un parc photovoltaïque au sol de 1300 m2 de panneaux solaires, qui produira la consommation électrique de 150 foyers. Le projet bénéficie du soutien financier d’Énergie Partagée, qui y a investi en fonds propres.

À l’échelle de leur territoire d’ancrage, les Survoltés veulent désormais mettre leur expérience et leurs compétences au service de l’émergence de nouveaux projets citoyens de toitures ou parcs solaires. Ils ambitionnent aussi de créer un relai local d’information pour les économies d’énergie, de mettre en place un « Repair Café » itinérant pour réparer des objets hors d’usage, et d’organiser des animations autour de la préservation de l’environnement. Il n’y a pas à dire, survoltés, ils le sont !

CoWatt : développer le « cotoiturage » pour 1000 toits solaires en Pays de la Loire

Photo : les CoWattés membres de CoWatt, le cotoiturage solaire soutenu par Energie Partagée et ECPDL

Avec déjà 12 toitures solaires en exploitation ou en développement, et 30 groupes de citoyen·ne·s accompagnés dans la région, CoWatt facilite la réalisation d’installations solaires en levant les deux freins majeurs à la réalisation de petits projets de production d’énergie renouvelable.

En effet, CoWatt prend en charge tout le complexe processus technico-juridico-économique, et mutualise les charges, les risques et les bénéfices dans une « copropriété solaire régionale ». Tous les projets portés sont propriété de la société coopérative CoWatt… et CoWatt est la propriété de toutes les personnes actionnaires !

CoopaWatt : expérimenter le circuit court énergétique en autoconsommation sur un territoire pilote

Logo de CoopaWatt, association d'accompagnement de projets d'énergie citoyenne

Adhérente d’Énergie Partagée, CoopaWatt est une association spécialisée dans la mobilisation des territoires et l’accompagnement de projets participatifs et citoyens d’énergie renouvelable. CoopaWatt a déjà aidé jusqu’à son achèvement le projet solaire citoyen sur la Communauté de Communes des Vallons du Lyonnais, et accompagne actuellement trois collectivités sur autant de projets.

CoopaWatt porte un nouveau projet : expérimenter sur un territoire pilote un modèle de circuit court énergétique alliant financement et maîtrise citoyenne de la production d’énergie, dans une logique d’autoconsommation collective. Le projet sera porté par une coopérative citoyenne de production d’énergie. Les habitants auront ainsi la possibilité d’acheter l’énergie produite par les installations exploitées par la coopérative, dont ils pourront également être sociétaires.

Plesséole : des éoliennes citoyennes à Plessé !

Logo Plesséole

Un petit groupe de citoyens ayant déjà participé aux deux premiers parcs éoliens citoyens de France à Béganne (56) et à Sévérac-Guenrouët (44), ont décidé de mobiliser pour faire émerger un parc éolien citoyen sur le territoire de leur commune rurale de Plessé (44). Le projet est soutenu par la municipalité et les collectivités locales.

Accompagné par EPV (Éoliennes citoyennes en Pays de Vilaine) – l’association à l’origine des parcs éoliens de Béganne et Sévérac-Guenrouët -, le collectif “Éoliennes Citoyennes à Plessé” a pour objectif d’inscrire durablement son projet dans une démarche de développement des énergies renouvelables et de réduction des consommations d’énergie, où les particuliers participent majoritairement, selon un mode de gouvernance démocratique et transparent, en cohérence avec les attentes du territoire. Le projet va être porté par la société coopérative Plesséole, créée et animée par les citoyens fondateurs du projet.

 

La Vallée du Gapeau en Transition : solaire, hydro, éolien… pourquoi choisir ?

Logo projet d'energie citoyenne La Vallee du Gapeau en transition membre du mouvement Energie Partagée

Les citoyen·ne·s en transition de la vallée du Gapeau, dans le Var, ont décidé d’évaluer en parallèle la faisabilité de plusieurs projets de production d’énergie renouvelable. Cette évaluation, déjà en cours, porte sur l’installation de petites turbines hydroélectriques sur le Gapeau, de panneaux solaires sur la toiture du cinéma l’Olbia à Hyères et sur les serres d’un agriculteur bio, et sur l’implication citoyenne dans un projet d’implantation de 7 éoliennes, porté pour l’instant par ENGIE Green, mais dans lequel les citoyens veulent devenir pleinement parties prenantes.

La Fruitière à Énergies : multiplier les installations d’énergie citoyenne sur un bassin de 78 communes… et au-delà !

Logo de la Fruitiere à Energies

Initiée par l’association EMNE (Ensemble Mobiliser Nos Énergies), la Fruitière à Énergies veut développer l’énergie citoyenne sur la communauté de communes Loue-Lison (78 communes et 25 115 habitants), et au-delà sur la Bourgogne – Franche-Comté. Son premier objectif : installer près de 4500 m² de panneaux photovoltaïques en 3 ans. Un projet de 100 kWc sur la toiture d’une ressourcerie est en discussion avec Emmaüs, avec la perspective d’une mobilisation du réseau Emmaüs régional. Avant la création de la Fruitière, EMNE a déjà installé douze installations PV, soit plus de 80 kWc en fonctionnement.

La société, créée en juin 2017, compte plus de 110 associés, dont 6 collectivités. En septembre 2017, la Fruitière à Énergies a reçu le premier prix Impact Innovation pour la région Bourgogne-Franche-Comté, et elle est incluse dans la dynamique régionale dite des POTEs (Pionniers Ordinaires de la Transition Énergétique).

Brest Saint-Marc Énergie Citoyenne : pour un Finistère à la pointe de l’énergie propre et locale

Logo Brest Saint Marc Energie Citoyenne

Brest Saint-Marc Énergie Citoyenne est une toute jeune association qui a la volonté de créer des moyens de production d’énergie solaire en toitures sur le quartier brestois de Saint-Marc et d’essaimer cette pratique le plus largement possible dans le Pays de Brest. Un partenariat est déjà tissé avec Brest Métropole, et une société de projets est en cours de constitution, avec l’ambition de lancer une première grappe de projets solaires.

Le Hangar zéro LH-Ø : un bâtiment énergétiquement exemplaire pour des projets en économie circulaire

Logo L-HO

Lauréat du concours “Réinventer la Seine” organisé par les villes de Paris, Rouen et Le Havre, le projet de l’association Le Hangar zéro (LH-Ø) veut mettre en avant une économie circulaire au travers de la mutualisation de l’espace et des outils, d’une entreprise de réemploi de matériaux du bâtiment (Permac), d’ateliers de réparation, d’un restaurant associatif utilisant en partie les légumes bio des jardins permacoles du lieu et y compostant ses déchets verts. Le Hangar zéro proposera des actions de formation, des évènements ou des ateliers permanents allant vers un mieux « vivre ensemble » tout en réduisant notre empreinte carbone : réduction des déchets, bâtiment bioclimatique, énergies renouvelables…

LH-Ø sera abrité dans un ancien hangar du port du Havre. Ce sera un bâtiment “passif”, alimenté en chaleur par l’adossement d’une serre géante et d’une pompe à chaleur en connexion avec l’eau du bassin voisin. Des capteurs solaires fourniront l’électricité et l’autoconstruction d’éoliennes de petite taille est également envisagée. L’aménagement intérieur et la serre seront construits à partir de matériaux de récupération du bâtiment.

ProxiWATT : accompagner les entreprises vers la sobriété énergétique, l’autoproduction et l’autoconsommation d’électricité

Logo VoisiWATT

Le projet ProxiWATT se développe à l’échelle de l’agglomération Valence-Romans, qui regroupe de nombreuses entreprises. Des territoires limitrophes sont déjà intéressés (Biovallée, Nord Drôme). Le porteur de projet, l’entreprise de territoire VoisiWATT est issue d’une dynamique citoyenne et entrepreneuriale initiée en 2016 sur le Nord Drôme, qui vise à mobiliser les acteurs d’un territoire afin de faire émerger collectivement des projets innovants. VoisiWATT a elle même été créée sur la base d’échanges avec la coopérative des Fermes de Figeac (actionnaire fondateur) qui développe un secteur énergie depuis plus de 10 ans.

L’objectif est d’accroître la production d’énergie solaire sur le territoire en sensibilisant les entreprises aux économies et à la production d’énergie. L’offre de service ProxiWATT portée par VoisiWATT et assurée par plusieurs entreprises locales, vise à aider les entreprises à développer leur sobriété énergétique (réduction de la consommation et des dépenses d’énergie) et à mettre en place des installations solaires financées en partie grâce aux économies d’énergie réalisées.

BlaBlaWatt : l’application mobile pour favoriser la mise en réseau(x) autour de la production d’EnR

Illustration BlaBlaWatt

Impulsé par l’association CIRENA, réseau régional d’énergie citoyenne adhérent d’Énergie Partagée, le projet BlaBlaWatt vise à développer une application mobile pour populariser les projets d’énergie renouvelable et mettre en relation les acteurs quel que soit leur rôle (en particulier les porteurs de projet, les collectivités, les citoyens qui suivent, financent, co-construisent, et les autres financeurs). Le développement de l’application BlaBlaWatt permettra de renforcer le « réseautage social » des projets citoyens.

Ainsi, BlaBlaWatt favorisera la diffusion des projets et par conséquent leur multiplication. Ludique et simple d’accès, l’application peut en même temps devenir un portail de ressources pour les énergies renouvelables. Elle est conçue pour favoriser la discussion à tous les stades du projet.

Combrailles Durables : enraciner les revenus des centrales solaires citoyennes !

Combrailles Durables prend racine, vignette des projets de permaculture et biodiversité de la coopérative d'énergie citoyenne

Combrailles Durables prend racine : « cultivons notre forêt-jardin » en créant un réseau de vergers potagers partagés dans les villages des Combrailles, dans lesquels la coopérative a déjà implanté des installations photovoltaïques en grappe.

Combrailles Durables veut montrer que l’on peut produire des aliments locaux, bio, sains et accessible à tou·te·s, de façon efficiente et résiliente, en utilisant le moins d’énergie possible, en améliorant la structure du sol, la biodiversité, et en stockant plus de carbone. Concrètement, la coopérative plantera haies, massifs ou mini-forêts comestibles qui produiront à leur tour les plants pour les forêts-jardins suivantes. Le projet créera un emploi.

Ce projet porté par Combrailles Durables est un bel exemple des impacts locaux positifs que les projets citoyens d’énergie renouvelable peuvent avoir sur leur territoire, en y ré-investissant sous différentes modalités les revenus de la vente de l’énergie.

Un LIEN pour multiplier des initiatives coopératives de transition écologique et solidaire portée par une « monnaie nationale de la transition »

Logo du LIEN, monnaie locale stéphanoise

Des acteurs du LIEN, la monnaie locale stéphanoise (Loire), travaillent à la constitution d’une coopérative locale de production d’énergie renouvelable qui vendra son électricité à Enercoop. Une première centrale solaire devrait voir le jour à Firminy en 2018 ou 2019. Parallèlement, ils participent à un projet d’épicerie coopérative sur un quartier prioritaire, avec tri des déchets pouvant alimenter poulailler et jardin participatif au service de l’épicerie.

Au delà des initiatives locales, les acteurs du LIEN veulent engager un changement d’échelle indispensable pour accélérer la mobilisation et la transition. Ils travaillent sur la mise en place d’une monnaie nationale de transition au sein d’un important réseau d’acteurs à constituer. Ils ambitionnent de mettre en place un système de cotisation et de financement participatif stimulant le développement des projets d’économie citoyenne sur tous les territoires.

Saisissez l’opportunité du budget participatif lancé par le ministère de la transition écologique : votez pour tous ces projets, et relayez-les autour de vous !