Accueil Nous connaîtreActualitésUn tournant pour l’énergie et pour l’agriculture ...

Un tournant pour l’énergie et pour l’agriculture : cultivons l’énergie citoyenne !

Les paysan·ne·s et les habitant·e·s ont un rôle majeur à jouer pour porter ensemble des projets territoriaux de transition, et démontrer que pratiques paysannes respectueuses de l'environnement et production d’énergies renouvelables sont bien plus que compatibles.

“Cultivons l’énergie citoyenne” : c’est le credo des agriculteurs qui portent des projets EnR !

Ce court documentaire (11 mn) produit par Énergie Partagée vous fait plonger dans les coulisses de deux projets citoyens d’énergie renouvelable qui ont été impulsés et sont portés par des collectifs d’agriculteurs. D’un côté, Méthamoly mutualise fumiers, lisiers, déchets verts et de restauration collective pour produire du biogaz et remplacer les engrais de synthèse par un digestat organique. De l’autre, Atout Vent a développé le parc éolien de La Jacterie, avec plus de 1000 actionnaires citoyens du territoire !

Énergie et agriculture : un changement de paradigme est impératif

Notre vieux modèle énergétique, centralisé et majoritairement basé sur l’énergie nucléaire, n’est plus adapté aux enjeux économiques, écologiques et démocratiques actuels. Les impacts néfastes de l’agriculture conventionnelle, sur la santé comme sur l’environnement, doivent cesser. Le changement climatique, la perte de biodiversité, les maladies chroniques sont autant de rappels de l’enjeu majeur d’opérer une transition réfléchie et rapide vers d’autres modèles plus respectueux du vivant… et plus désirables pour notre société !

« La transition énergétique citoyenne ne pourra se faire qu’avec le monde agricole, et grâce à son changement de modèle ».

Le scénario Afterres2050 de transition agricole, alimentaire et climatique construit par Solagro montre qu’avec une agriculture durable nous avons les moyens de nourrir en 2050 une population française qui augmente (plus de 70 millions d’habitants), tout en divisant par deux les émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture, et en produisant des énergies renouvelables et des agromatériaux.

Le scénario négaWatt de transition énergétique montre qu’en alliant sobriété et efficacité énergétique, les énergies renouvelables peuvent répondre à nos besoins, évalués à 1001 TWh en 2050.

Créer des ponts entre les transitions

Déjà, 200 fermes portées par Terre de Liens, et 300 projets d’énergie renouvelable accompagnés par Énergie Partagée mettent en œuvre au quotidien les solutions prônées par ces scénarios. Des milliers de citoyens soutiennent ces actions, dont 70 000 qui s’approvisionnent en électricité auprès d’Enercoop.

Les territoires et leurs habitants font le lien entre transitions énergétique et agricole. Loin de se faire concurrence pour l’accès aux ressources (foncier, matières premières) ces deux secteurs se complètent pour créer des campagnes vivantes.

Pour les paysan·ne·s, premiers acteurs des territoires ruraux, le développement des énergies renouvelables citoyennes et l’adoption de pratiques agricoles plus durables permettent de (re)placer leurs exploitations au cœur de leur territoire en recréant le lien avec ses habitant·e·s, notamment via la mobilisation de l’épargne locale. Le développement de ces projets d’énergie renouvelable signifie aussi une diversification de leurs revenus.

Les énergies renouvelables citoyennes et agricoles, ça marche !

Déjà au quotidien des agriculteurs et agricultrices, aux côtés de collectivités et de citoyens, s’impliquent dans le développement des énergies renouvelables sur leur territoire.

Dans la Loire, Méthamoly montre la force du collectif : une dizaine d’exploitations agricoles mutualisent avec les collectivités territoriales une unité de méthanisation, qui a vu le jour notamment grâce au fonds régional Oser, la SEM Soleil et Énergie Partagée.

Les Fermes de Figeac sont une expérience pionnière d’agriculteurs qui reprennent en main le destin de leur territoire de manière durable, à travers notamment les énergies renouvelables citoyennes.

Y compris sur des fermes à taille humaine, les paysans sont engagés comme à Villelongue-Dels-Monts où la coopérative citoyenne CatEnr a pu installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de la bergerie d’une ferme rachetée par Terre de Liens.

Dans les Pyrénées Orientales, à 1100 m d’altitude, près de 200 coopérateurs de la Ferme d’Escoums œuvrent à la transition énergétique et au maintien d’une activité paysanne, au côté de Guillaume Husson, un éleveur de vaches en bio et sous mention Nature & Progrès. L’inauguration de ce projet, financé par Énergie Partagée et dont le chantier est en cours, aura lieu en 2020.

Des coopérateurs de la Ferme d'Escoums

La ferme du Germoir : au carrefour des transitions

Sur le site de la ferme du Germoir à Ambricourt, on partage la propriété : celle du foncier agricole avec Terre de Liens, et celle des panneaux photovoltaïques avec Énergie Citoyenne.

Sur cette ferme du Pas-de-Calais, 3 bâtiments accueillent des panneaux photovoltaïques. La production annuelle totale de 49000 kWh/an, soit la consommation de 18 foyers, est revendue à Enercoop.

Pour ce projet, 160 citoyens, 8 entreprises, 6 associations, 7 CIGALES et 1 commune ont contribué au financement des panneaux. L’association locale EnergETHIC a accompagné le projet dans sa dimension sociale, créant du lien avec le territoire et ses habitants.

Un bel exemple de collaboration, sur cette ferme qui par ailleurs accueille un espace de test pour agriculteurs !

Inauguration du toit solaire de la Ferme du Germoir en avril 2015 par la SCIC Energie Citoyenne

Vous aussi vous voulez participer à cette transition énergétique et agricole ?

Souscrivez des actions Énergie Partagée pour contribuer à de nouveaux projets qui marient l’énergie citoyenne et une agriculture responsable !

Des ressources pour aller plus loin !

La coopérative citoyenne CatEnR a organisé en 2018 une “non-conférence” sur la transition agricole et énergétique. En voici un court aperçu en vidéo et une synthèse en téléchargement.