Accueil Nous connaîtreActualités[Tvindkraft] L’incroyable histoire de la première éolienne ...

[Tvindkraft] L’incroyable histoire de la première éolienne citoyenne du monde

Découvrez le film et l'histoire de Tvindkraft, la première éolienne citoyenne en service depuis 1978. Elle est le fruit du courage, de la détermination et de l’huile de coude des centaines de Danois·e·s ordinaires qui souhaitaient réaliser l'impossible pour montrer une autre voie énergétique.

Tout a commencé en 1975. L’idée de construire la plus grande éolienne du monde a germé dans la tête des enseignants des écoles de Tvind, dans la ville danoise de Ulfborg. Maîtriser leur facture énergétique, fournir aux écoles une énergie bon marché, propre et renouvelable et ne pas polluer l’atmosphère, étaient les arguments qui ont fini par emporter l’enthousiasme collectif. Le résultat fut une éolienne de 54 mètres de haut avec trois pales de 27 mètres : de loin la plus grande éolienne du monde à l’époque.

Le film de l’aventure Tvindkraft

À l’occasion de #JuinCitoyen, Énergie Partagée a traduit en français le film original retraçant cette aventure inédite. Nous sommes heureux de vous le présenter ci-dessous pour la première fois en France.

Un article à lire en musique : la folk-song de Tvindkraft !

Attendez une seconde ! Pourquoi ne pas écouter la chouette folk-song que le chanteur et musicien américain David Rovics a consacré à l’aventure de l’éolienne citoyenne de Tvindkraft ? Appuyez sur “play” !

Pourquoi l’éolienne a été construite ?

C’était pendant les années de crise énergétique mondiale. Les pays producteurs de pétrole voulaient plus d’argent pour leur pétrole et au Danemark comme dans d’autres pays, la construction de centrales nucléaires progressait rapidement. Au Danemark, il n’y avait pas encore d’énergie nucléaire, mais les plans de construction de centrales nucléaires se préparaient. Une grande partie de la population de nombreux pays était opposée à l’énergie atomique. Partout il y avait des protestations. En construisant cette éolienne, ces citoyens souhaitaient indiquer un autre chemin.

Le Danemark avait déjà eu l’énergie éolienne, alors pourquoi pas encore ? Il restait à faire un choix entre vent et soleil. La décision de l’éolien a été prise car Tvind est dans le Jutland occidental et que le vent souffle plus de 300 jours par an.

Le 29 mai 1975, l’herbe du site prévu pour le chantier de construction de l’éolienne a été tondue par 400 personnes à Tvind. Il s’agissait d’étudiants et d’enseignants qui se trouvaient à Tvind ce jour-là. Une équipe a été formée, composée d’étudiants et d’enseignants de Tvind et de bénévoles pour construire cette éolienne. La moyenne d’âge était de 21 ans.

Des dizaines de milliers de personnes sont venues à Tvind pendant les 3 années de la construction de l’éolienne. Sans leurs conseils, encouragements et assistance pratique, Tvindkraft n’aurait pas existé. Elle est devenue l’éolienne de Tvind et celle de tous les Danois – une véritable éolienne citoyenne, et le Danemark n’a finalement jamais choisi l’énergie nucléaire.

L'éolienne de Tvindkraft, la première éolienne citoyenne du monde, au Danemark

L’aventure collective

La construction de l’éolienne a pris trois ans. De nombreuses décisions ont été prises tout au long. Tout le temps de nouvelles questions se posaient. C’était un travail de pionniers.

“Nous avons demandé conseil à des experts, mais nous avons finalement pris nous-mêmes toutes les décisions ensemble, sur la base de notre bon sens et de notre volonté de bien faire”.

La construction a été financée par les enseignants des écoles de Tvind : 6,5 millions de couronnes danoises, soit beaucoup moins que les grands projets d’éoliennes.

Le 26 mars 1978, l’éolienne s’est mise en marche, non pas à titre expérimental mais en tant que véritable installation électrique. Jusqu’en 1980, des ajustements et des améliorations ont été apportés et, depuis lors, Tvindkraft est opérationnel. Et pendant de nombreuses années à venir, l’éolienne fonctionnera pour le bénéfice des personnes et du climat.

Ils racontent Tvindkraft en images

Sur chacune des photos ci-dessous, les personnes à l’origine du projet retracent l’aventure Tvindkraft. Avec les commentaires de l’époque.

Les 40 premières années

Tvindkraft a commencé à produire de l’électricité le 26 mars 1978. Fin 2014, l’installation totalisait 150 540 heures de fonctionnement, 116 000 000 rotations et 20 000 000 GWh produits.

Au fil des ans, Tvindkraft a prouvé que l’énergie éolienne était performante. Ainsi, cette installation pionnière, construite pour durer, a été maintenue et continue de tourner et de produire de l’énergie. Aujourd’hui, l’éolienne fonctionne avec toutes les pièces d’origine, à l’exception des pales et de leurs roulements qui ont été remplacés. Tvindkraft continue donc d’être un exemple encourageant de la façon dont les citoyens ordinaires – déterminés et unis – peuvent réaliser collectivement des projets colossaux.

L'éolienne citoyenne de Tvindkraft produit depuis 40 ans de l'électricité renouvelable et citoyenne !

Tout n’a pas été simple. De nombreux défis ont été relevés, mais des solutions ont été trouvées pour que Tvindkraft reste en production. Au fil des années, les citoyens ont effectué la maintenance et le développement de la même manière que lors de la construction de l’éolienne : avec la participation de volontaires, effectuant le travail eux-mêmes, utilisant des matériaux et des pièces recyclés ou des pièces neuves à prix réduit autant que possible, demandant conseil et parfois l’assistance de personnes expertes.

Au fil des années, les citoyens ont effectué la maintenance et le développement de la même manière que lors de la construction de l’éolienne : avec la participation de volontaires, effectuant le travail eux-mêmes, utilisant des matériaux et des pièces recyclés ou des pièces neuves à prix réduit autant que possible, demandant conseil et parfois l’assistance de personnes expertes.

Principales étapes techniques de la vie de Tvindkraft

  • 29 mai 1975 : premier coup de pioche sur le site de Tvind
  • 26 mars 1978 : mise en service de l’éolienne
  • 1989 : changement d’un roulement de pale
  • 1993 : remplacement des 3 pales et de 2 autres roulements
  • 1999 : peinture des pales, du chapeau et de la tour dans le style pop-art rouge et blanc de Jan Utzon
  • 2000 : modernisation des systèmes aérodynamiques et de contrôle
  • 2004 : remplacement d’un autre roulement d’aile
  • 2015 : augmentation de la capacité électrique en ajoutant un convertisseur de fréquence supplémentaire à celui d’origine

Plus d'actualités

Suivez-nous sur