Accueil Boîte à outilsRessourcesAtelier – Des projets au service des ...

Atelier – Des projets au service des territoires : quelles retombées locales et comment les pérenniser ?

Les 1ères assises des EnR Citoyennes se sont déroulées à Montpellier le 10 décembre 2019. Plus de 550 personnes se sont rassemblées pour échanger et débattre autour des énergies renouvelables citoyennes. L'occasion de revenir, en vidéo, sur les fondamentaux du mouvement.

Durée : 1h22

  • Animation : Christelle BEDES, Chargée de mission Territoire Durable à la direction régionale Occitanie de l’ADEME

Avec :

  • Adrienne PERNOT DU BREUIL Énergie Partagée, chargée d’étude économique
  • Thomas LEBRIS Co-fondateur Coopawatt (Auvergne-Rhône-Alpes Bourgogne-Franche-Comté)
  • Jean-Éric DE RANGO Administrateur, Association nationale des Centrales Villageoises
  • Solen LE ROUX Chargé de projet Transition énergétique à la Région Occitanie

Résumé de la séquence

Les retombées fiscales sont de l’ordre de 7500 €/MW/an, ce quel que soit le mode de gouvernance. Aux retombées fiscales viennent s’ajouter les loyers perçus (terrains et toitures en location) qui s’établissent en moyenne à 2500 €/MW/an. En associant les acteurs locaux dans les projets EnR, ces retombées locales peuvent être multipliées par 2 voire 3 selon l’étude d’Energie Partagée. Cette différence est essentiellement due aux revenus générés par l’épargne locale et à une préférence pour des prestataires locaux. L’ensemble des retombées locales est estimé à 100 millions d’euros pour les projets en place. Ce chiffre comprend les retombées en phase de développement, construction et exploitation des projets. Les 300 centrales villageoises (grappes photovoltaïques sur toitures), détenues à 75% par des acteurs du territoire font appel à des entreprises de pose du bassin économique local. L’Association des Centrales Villageoises a développé un partenariat CEE ce qui permet de faire la promotion des actions de maitrise de l’énergie avec des primes avantageuses destinées aux habitants. Par ailleurs, le sentiment de fierté, le lien social et la montée en compétence sur la transition énergétique sont les principales retombées sociétales selon une étude menée par COPAWATT. Enfin, en Occitanie, c’est près de 200 actionnaires engagés et 1 400 habitants en moyenne par projets qui ont pu être sensibilisés aux enjeux de la transition écologique selon une étude conduite par la Région et l’ADEME avec l’appui de l’AREC. Selon cette même étude, 70% des actionnaires locaux souhaitent réinvestir dans d’autres projets locaux (sensibilisation, rénovation…) notamment grâce aux dividendes des projets en fonctionnement.