Accueil Boîte à outilsRessourcesLes projets d’EnR citoyens ailleurs : 2 ...

Les projets d’EnR citoyens ailleurs : 2 exemples en Europe

Les 1ères assises des EnR Citoyennes se sont déroulées à Montpellier le 10 décembre 2019. Plus de 550 personnes se sont rassemblées pour échanger et débattre autour des énergies renouvelables citoyennes. L'occasion de revenir, en vidéo, sur les fondamentaux du mouvement.

En Allemagne

Aux Pays-Bas

Résumé des séquences

Si la dynamique des EnR à gouvernance locale semble bel et bien amorcée en France, la question du changement d’échelle se pose déjà. En particulier si l’on s’intéresse à ce qui se passe chez nos voisins… Ainsi aux Pays-Bas, on compte déjà 500 communautés énergétiques totalisant 70 000 citoyens, soit 1 % de la population. Le pays s’est en outre doté d’une stratégie nationale sur le sujet, avec des objectifs ambitieux à 2030. De son côté, l’Allemagne a connu un très fort engouement : en 2016, 42 % des capacités d’énergies renouvelables installées étaient détenues par les citoyens et les agriculteurs.

La nouvelle directive européenne sur les énergies renouvelables – dite RED2 – adoptée en décembre 2018 pourrait accélérer le déploiement de ces projets. Elle introduit en effet la notion de « communauté d’énergies renouvelables » (CER) pour qualifier des projets à gouvernance locale avec participation ouverte et volontaire des personnes physiques, collectivités ou encore PME, et l’exigence d’un contrôle effectif des décisions. Pour accélérer le développement des CER, la Directive RED2 prévoit également que les États membres identifient et éliminent les obstacles réglementaires et législatifs injustifiés. Elle incite les États membres à faciliter le financement de ces projets et à faciliter leur accès au marché par la mise en place de régimes de soutien préférentiels.