Accueil Boîte à outilsRessourcesProjets d’EnR citoyens : Ils l’ont fait, ...

Projets d’EnR citoyens : Ils l’ont fait, Ils vous expliquent

Les 1ères assises des EnR Citoyennes se sont déroulées à Montpellier le 10 décembre 2019. Plus de 550 personnes se sont rassemblées pour échanger et débattre autour des énergies renouvelables citoyennes. L'occasion de revenir, en vidéo, sur les fondamentaux du mouvement.

Durée 22’21”

Avec :

  • Alain BOUGOUIN Maire de la commune d’Avessac (44)
  • Alain RIDARD Vice-président de l’association Énergie Citoyenne en Pays de Vilaine

Résumé de la séquence

L’implantation d’un parc éolien sur un territoire est impactant pour les acteurs d’un territoire. L’implication de la collectivité est possible en lien avec un développeur. Dans l’exemple éolien breton présenté, le développeur a réalisé l’étude de faisabilité et a construit le parc. Une association locale s’est chargée de l’animation, de l’information et de la communication aux populations locales. La commune a eu un rôle de facilitatrice sans être le porteur de projet avec une volonté de transparence vis-à-vis des habitants. La mise en place d’un comité de suivi et l’organisation d’une vingtaine de réunions sont à l’origine du succès du projet. Le collectif constitué a permis de traiter les questions environnementales du projet éolien (intégration paysagère notamment). Par exemple, deux éoliennes ont été déplacées pour satisfaire aux demandes locales. Un comité de surveillance est désormais opérationnel sur la phase d’exploitation.

2 000 habitants se sont mobilisés pour financer l’opération avec 380 000 € de retombées locales prévues sous forme de dividendes sur la durée de vie du projet. 70 000 € vont être versés aux agriculteurs pour le loyer. Une dépense spécifique a été prévue dans le business plan des trois parcs éoliens voisins afin de financer des actions de MDE. 80 000 € sont ainsi reversés à l’association locale. 17 emplois ont été créés localement dont 6 pour un cabinet d’étude locale (exploitation et développement de projets EnR à gouvernance locale). Le chiffre d’affaires de ces structures atteint désormais 1 million d’euros par an.

Les retombées sociales sont centrales. Plus de 100 réunions ont été conduites sur le territoire pour le montage des projets éoliens. Cela a permis d’échanger sur l’utilisation de l’épargne des habitants, avant d’élargir le débat à la question de l’énergie et des consommations domestiques. Ces échanges permettent aux habitants de s’acculturer fortement à tous ces enjeux pour opérer peu à peu les changements de comportement nécessaires à la transition écologique