Plesséole

Des citoyens qui s’étaient déjà impliqués dans les parcs éoliens citoyens Bégawatts et Isac-Watts ont décidé d’en impulser un sur leur commune, Plessé, avec en perspective 2 à 4 éoliennes co-financées par les habitant·e·s du territoire, les collectivités locales et les acteurs de l’ESS.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Plesséole

Loire-Atlantique

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Projet éolien de 2 à 4 machines sur la commune de Plessé d'une puissance comprise entre 2 et 3 MW
Puissance 10 000 kW
Production 20 000 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 17 065 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 15 000 000 €
Investissement Énergie Partagée 70 000 €
Plessé
Loire-Atlantique

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Soutenez financièrement
ce projet citoyen et bien d'autres
avec Énergie Partagée.

À Plessé, des citoyens engagés de longue date pour l’éolien citoyen

À quelques kilomètres à peine des éoliennes citoyennes d’Isac-Watts, une nouvelle initiative de territoire est en plein développement pour porter la transition énergétique sur le territoire de la commune de Plessé.

Mais si les éoliennes n’y seront pas en service avant 2023 au plus tôt, la dynamique, elle, est déjà en place ! C’est que, dès 2011, une douzaine de personnes du coin, certaines habitant Plessé, ont créé un club d’investisseurs afin de soutenir la création du tout premier parc éolien citoyen de France, Bégawatts, en Morbihan, à une trentaine de kilomètres de là.

Le succès éclatant de Bégawatts, qui tourne depuis 2014, a renforcé la motivation des Plesséens. Alors qu’un développeur privé commence à démarcher des propriétaires et exploitants agricoles de Plessé, ils vont réussir à les entrainer dans un projet éolien citoyen et obtiennent le soutien de la municipalité de Plessé qui adopte une délibération favorable à un parc éolien issu d’un portage citoyen local.

Qui plus est, deux autres clubs d’investisseurs se constituent ensuite pour soutenir… le second parc citoyen de la zone, celui d’Isac-Watts, entré en service en 2016 sur les communes de Sévérac et Guenrouët.

L’éolien citoyen à Plessé, ça se précise !

En novembre 2015, une nouvelle étape est franchie, avec la création de l’association Éoliennes Citoyennes à Plessé. La commune lui réaffirme son soutien, avec en perspective une production d’électricité renouvelable locale !

En 2019, la concrétisation du projet se précise : Éoliennes Citoyennes à Plessé, Énergies Citoyennes en Pays-de-Vilaine et dix-neuf personnes issues des deux associations impulsent la création de la SAS Plesséole. Ils sont progressivement rejoints, au capital de la société, par Énergie Partagée Investissement, par la SEM Sydela Énergie 44, émanation du Syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique (le Sydela), puis par Enercoop Pays de la Loire, la commune de Plessé et la communauté de communes Redon Agglomération.

Trois clubs d’investisseurs dédiés au projet Plesséole ont également embarqué dans l’aventure, et d’autres pourraient encore les rejoindre ! À ce stade du projet, qui n’en est encore qu’au développement, ce sont déjà environ 70 personnes du territoire qui vont en être actionnaires d’ici l’automne.

Une répartition innovante des revenus de la vente d’électricité

Le fournisseur coopératif d’électricité 100 % renouvelable Enercoop Pays de la Loire est actionnaire de Plesséole, et devrait en acheter l’électricité lorsque les éoliennes entreront en exploitation.

Financer la réduction des consommations d’énergie

À l’instar des 3 autres parcs éoliens citoyens de la région, Plesséole dédiera environ 25 000 € chaque année, prélevés sur ses revenus, au financement des actions de maîtrise de la demande en énergie (MDE) de l’association Énergies Citoyennes en Pays-de-Vilaine, qui multiplie les initiatives pour promouvoir les pratiques d’économie d’énergie.

En outre, l’association Éoliennes Citoyennes à Plessé a décidé d’utiliser les dividendes qu’elle percevra en tant qu’actionnaire du parc pour investir elle-aussi dans d’autres actions de MDE.

Répartir plus équitablement les loyers liés à l’implantation des éoliennes

Le caractère innovant du parc éolien citoyen Plesséole ne s’arrête pas là. Normalement, seuls les propriétaires et exploitants des parcelles sur lesquelles des éoliennes sont dressées perçoivent et se répartisse un loyer. Mais à Plessé, il en a été décidé autrement.

Aux premiers stades du développement, une quinzaine de propriétaires se sont déclarés d’accord pour accueillir les turbines sur leur terrain. Ils totalisent environ 90 ha, et au final, seules quelques parcelles seront concernées.

Afin d’assurer une répartition plus équitable des revenus liés à la présence du parc éolien, de promouvoir la cohésion des acteurs du territoire et de ne pas susciter des inimitiés, 25 % des loyers seront répartis entre tous les propriétaires et les exploitants initialement favorables à l’accueil des éoliennes, au prorata de la surface qu’ils détiennent sur la Zone Implantable Potentielle (ZIP), c’est-à-dire la zone pressentie pour installer le parc. Les propriétaires et exploitants d’une parcelle avec éolienne ne se répartiront donc que 75 % du loyer.

Avec Interreg ECCO, Plesséole aide les autres projets citoyens

Plesséole participe au projet européen Interreg ECCO. Ce programme européen d’une durée de 3 ans vise à mettre en relation différentes initiatives citoyennes sur l’énergie par delà les frontières nationales, au sein de l’Union européenne. Plesséole fait partie des projets sélectionnés, qui mutualisent leurs expériences et leurs bonnes pratiques pour aider à la construction d’une « boite à outils » à destination de toutes les initiatives citoyennes similaires en Europe.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur