Pour aller sur le site de souscription, cliquez ici

  • Solaire photovoltaïque
  • 100% financé

Soleil Eau Vent Energie

L'objectif de la Société d'économie mixte SEVE : créer une structure citoyenne capable de produire, grâce aux énergies renouvelables, l’énergie consommée par les bâtiments municipaux, et pourquoi pas même, à terme, de produire ce que l'ensemble des habitants de la commune consomment.

  • Briançon Hautes-Alpes
  • 2000 m² de toiture 365 MWh/an

Produit la consommation annuelle de 115 foyers.

Message du porteur de projet

Pierre Leroy

Pierre Leroy

L'objectif de la Société d'économie mixte SEVE : créer une structure citoyenne capable de produire, grâce aux énergies renouvelables, l’énergie consommée par les bâtiments municipaux, et pourquoi pas même, à terme, de produire ce que l'ensemble des habitants de la commune consomment.

Pierre Leroy

Le village où les habitants gèrent eux-mêmes l’énergie du soleil

Le mensuel le Ravi est allé enquêter dans ce petit village alpin où l’utopie prend forme…

Découvrir le reportage

« Une utopie concrète »

C’est à peu près ainsi que Jean-Luc Dumay, directeur de la SEM Soleil Eau Vent Energie (SEVE), qualifierait le projet lancé il y a bientôt trois ans par le Maire de Puy-Saint-André, Pierre Leroy.

L’objectif : créer une structure citoyenne « capable de produire, grâce aux énergies renouvelables, l’énergie consommée par les bâtiments municipaux, et pourquoi pas même, à terme, de produire ce que l’ensemble des habitants de la commune consomment ».

De la parole aux actes il n’y a qu’un pas, c’est ainsi que le 18 janvier 2011, sous l’impulsion de la commune de Puy-Saint-André et de ses habitants, avec le soutien d’EDSB et d’Énergie Partagée, est créée la SEM SEVE sur le territoire du Briançonnais.

Trois ans plus tard, grâce au pragmatisme de son directeur, 8 projets photovoltaïques ont déjà vu le jour, totalisant une puissance crête d’environ 290 kWc et ayant produit en 2013 quelques 300 000 kWh.

La particularité de ce projet réside dans le fait que les habitants de Puy-Saint-André ont été invités, lors de la création de cette société, à s’impliquer dans ce projet sous forme de prises de capital. Aux cotés de la Commune de Puy-Saint-André qui est majoritaire (51,5%) se trouvent 31 familles de Puy-Saint-André (9,1%) et Energie Partagée Investissement (5,3%).

Toiture PV SEM SEVE

Un partenariat public-privé gagnant

Autre particularité de la SEML SEVE, le reste du capital (34,1%) est détenu par Energie Développement Services du Briançonnais (EBSB), l’Entreprise Locale de Distribution d’électricité chargée de l’exploitation du service public de l’électricité sur la ville de Briançon et de Saint-Martin de Queyrières, filliale de la Ville de Briançon (51%) et du groupe Électricité de France (49%).

Aujourd’hui son directeur, fort de cette expérience positive, fait la rétrospective d’une stratégie payante : « début 2011 nous avions levé 102 000 € euros de fonds propres que nous avons directement investit dans 3 centrales photovoltaïques ». Le choix de financer entièrement en fonds propres les premières centrales a permis d’éviter les problèmes de trésorerie durant les phases d’étude et de construction des premières toitures solaires.

« Ensuite nous avons accéléré le rythme des mises en service de centrales afin de bénéficier au maximum des tarifs d’achat très intéressants de l’électricité proposés dans le cadre de la loi », car comme nous l’explique Jean-Luc Dumay, un bon projet est avant tout un projet rentable même si les aspects citoyens et renouvelables reste des critères incontournables pour la SEVE. Nul doute dès lors que l’épargne citoyenne sera bien gérée dans le Briançonnais !

Toiture PV SEM SEVE

La SEVE monte jusqu’à la prise

Ces trois années de fonctionnement n’ont en rien entamé l’enthousiasme de Jean-Luc Dumay qui, même s’il reconnaît la moindre rentabilité des centrales avec la baisse des tarifs d’achat, a encore de nombreux projets à l’étude.

« Il reste encore beaucoup de toits publics à équiper, sans compter le potentiel hydraulique non négligeable de la région et les possibilités de diversification des activités de la SEM » s’enflamme Jean-Luc Dumay pour qui l’objet social de l’entreprise citoyenne ne doit pas s’arrêter à la seule production d’énergie, mais doit autant que possible s’atteler à la sensibilisation du territoire à la maîtrise de l’énergie sous toutes ses formes. A ce jour la SEM dégage déjà un chiffre d’affaire d’environ 100 000 € ce qui permet d’envisager sereinement la pérennité de la structure mais pas forcément son développement.

En effet, son programme de développement, aussi ambitieux que séduisant, ne pourra pas se faire sans une nouvelle levée de fonds propres. Le principe a d’ailleurs d’ores et déjà été accepté par le conseil d’administration de la SEM SEVE, qui a décidé d’ouvrir le capital de la SEM pour une nouvelle souscription d’un montant prévu d’environ un million d’euros.

Alors profitez de l’occasion, prenez part au développement de la production d’énergies renouvelables du Briançonnais!

Le site de souscription ?C'est par ici
X

Votre navigateur est obsolète, la mise en page du site risque d'être endommagée

Nous vous conseillons de le mettre à jour !