Accueil Nous connaîtreNous suivreDans les médiasPlacements : 4 idées pour donner du ...

Placements : 4 idées pour donner du sens à son épargne

Investir dans l'économie réelle, c'est déjà bien. Pour faire mieux encore, on peut placer son argent en fonction de ses convictions et de ses centres d'intérêt. Exemples choisis.

« Même si elle progresse, l’épargne solidaire reste encore confidentielle en France au sens où elle ne représente que 0,23 % de l’épargne financière des ménages », regrette Frédéric Tiberghien, président du collectif des acteurs de la finance solidaire, Finansol. Pourtant, nombreuses sont les solutions qui existent aujourd’hui pour faire fructifier son argent tout en luttant contre le chômage ou encore en soutenant le tissu économique local.

Sauf que… entre les produits dits « solidaires » commercialisés par les intermédiaires financiers traditionnels et ceux proposés par les entreprises via leur dispositif d’épargne salariale, difficile souvent de savoir à quoi servent concrètement les sommes investies sur ce type de placement. Voici donc quelques pistes pour réussir à flécher réellement votre épargne selon vos propres centres d’intérêt. […]

Aider à l’installation d’éoliennes en Loire-Atlantique ou de toitures photovoltaïques dans le Puy-de- Dôme vous tente ?Agir pour le climat en investissant dans des projets concrets ayant un impact positif sur l’environnement vous tient à cœur ?

Pour devenir acteur de la transition énergétique en soutenant financièrement le développement des énergies renouvelables dans l’Hexagone, plusieurs solutions s’offrent à vous. […]

Autre possibilité : acheter en direct des actions d’une société d’investissement solidaire comme Energie Partagée, qui consacre ses fonds au financement de projets locaux et citoyens de production d’énergie renouvelable. « Ayant l’agrément entreprise solidaire d’utilité sociale, nous ne pouvons pas pour le moment verser de dividendes à nos actionnaires. En revanche, comme pour tout placement financier qui comporte un risque, nous avons prévu de les rémunérer en répliquant la prise de valeur des sociétés que nous finançons dans le prix de nos actions. Lequel est passé en deux ans de 100 à 104 euros », explique Marc Mossalgue, responsable de la communication d’Énergie Partagée.

Plus d'actualités

Suivez-nous sur