Blais’Watt

Installée sur le toit d’un chai viticole éco-construit, la centrale photovoltaïque de Montcy alimente 32 foyers en électricité. Un premier projet qui fait figure de succès pour le collectif Blais’Watt, qui n’entend pas s’arrêter là.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Blais’Watt

Loir-et-Cher

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
500 m² de panneaux photovoltaïque sur un chai construit en écomatériaux (ossature bois, isolation cellulose, chauffage bois..)
Puissance 99 kW
Production 110 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 94 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 80 273 €
Cormeray
Loir-et-Cher (41)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

Gilles Guellier

Une personne seule ne peut pas grand-chose. Mais en nous unissant pour nous emparer de la production d’énergie sur notre territoire, nous nous donnons les moyens d’agir concrètement pour la transition énergétique.

Philippe Larmagnac

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Le chai de Cormeray : la genèse

Tout commence lorsque Vincent Hayer, jeune viticulteur bio, reprend l’exploitation du domaine de Montcy, à Cormeray. Le chai d’alors, construit en 1990, présente une isolation insuffisante : pour l’utiliser en été, il faudrait y installer une climatisation. Ce à quoi se refuse le viticulteur, engagé dans une démarche environnementale. Celui-ci fait alors le choix de l’éco-construction, pour bâtir un nouveau chai vertueux sur le plan énergétique.

Très bien isolé et passif, ce nouveau bâtiment de 1000 m2 présente une ossature bois, une isolation en cellulose ainsi qu’un poêle à bois qui en assure le chauffage. La pose de panneaux photovoltaïques, prévue dès le départ dans le cahier des charges, s’avère cependant impossible : le coût global de la construction dépasse le budget prévu initialement. La solution ? C’est l’association Blais’Watt qui va l’apporter.

Le premier projet du collectif Blais’Watt

Créé en 2019, ce collectif de citoyens engagés dans la transition énergétique locale recherche un premier projet de production d’énergie à financer dans le Blaisois. Via des contacts locaux, les membres entendent parler du chai de Cormeray.

Après une rencontre avec Vincent Hayer (aujourd’hui adhérent à Blais’Watt) et une étude de faisabilité, le collectif s’empare de la création de la centrale. Objectif : équiper la toiture du chai de 264 panneaux solaires (600 m2) afin de produire et vendre une production de 114 000 kWh par an – soit l’équivalent de la consommation de 32 foyers de quatre personnes (hors chauffage).

Pour assurer la gestion de ce premier projet, Blais’Watt créé une société par actions simplifiée (SAS), B.Watt 41. Inaugurée le 20 mai 2022, la centrale a été financée par ses 125 souscripteurs, ainsi que par la Région Centre-Val de Loire, qui a versé 1 € pour chaque euro citoyen investi. Coût total : 100 000 €.

Objectif : rentabilité, sensibilisation et autonomie énergétique

Le tarif d’achat par EDF de 9,76 centimes par kWh est garanti pendant 20 ans. Un revenu qui couvre les coûts d’exploitation, de maintenance, d’assurance et permet de verser des dividendes aux actionnaires. La rentabilité du projet était importante pour Blais’Watt : le collectif démontre ainsi avec brio que l’investissement dans les énergies renouvelables constitue une solution d’épargne alternative aux solutions traditionnelles.

 La démarche du collectif vise aussi à faire progresser la transition énergétique, en sensibilisant les citoyens à la sobriété énergétique grâce à des actions pédagogiques de terrain. Par ailleurs, c’est bien l’autonomie énergétique qui est au cœur de sa démarche. Pour Blais’Watt, l’avenir de l’énergie ne se fera pas sans production citoyenne, renouvelable, locale, respectueuse des territoires et de ses habitants.

 C’est pourquoi le collectif ne compte pas s’arrêter là ! Une autre installation est ainsi sur le point de se concrétiser : une deuxième centrale photovoltaïque sur le toit du hangar d’une AMAP de Saint-Lubin-en-Vergonnois.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur