Chaufferie bois citoyenne de Notre-Dame-du-Laus

Cette chaufferie bois, au sein d'un site de pèlerinage accueillant 200 000 personnes par an (300 lits), permet de remplacer 85 000 litres de fioul par an. C'est la première installation de chaleur renouvelable citoyenne de la Région Sud-PACA. Elle est porté par Forestener et la SCIC EBT.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Chaufferie bois citoyenne de Notre-Dame-du-Laus

Hautes-Alpes

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
La chaufferie bois est constituée de deux chaudières de 220 kW, fonctionnant à la plaquette forestière produite sur le département (250 tonnes par an). Un réseau de chaleur de 400 m dessert la chaleur produite aux 6 bâtiments du site. L'impact environnemental est fort : les émissions de CO2 sont réduites de 85% !
Puissance 440 kW
Production 800 MWh
par an
La consommation de chauffage annuelle de 178 personnes
Budget 795 000 €
Investissement Énergie Partagée 12 000 €
Saint-Étienne-du-Laus
Hautes-Alpes (05)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Soutenez financièrement
ce projet citoyen et bien d'autres
avec Énergie Partagée.

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Quand le coup de la panne donne des idées

À l’origine du projet, il y a une panne : celle d’une des chaudières de Notre-Dame du Laus, un sanctuaire catholique situé entre Grenoble et Marseille. Pour ce haut lieu de pèlerinage et de tourisme hôtelier qui accueille près de 200 000 visiteurs par an, alimenter en eau chaude sanitaire ses différents bâtiments, ses hébergements et son restaurant n’est pas une option.

Lorsque la panne advient, toutes les chaudières du sanctuaire ont plus de 25 ans et fonctionnent encore au fioul. En raison de la flambée du prix du combustible, l’association gestionnaire décide très vite de remplacer la chaudière défectueuse par un système bois énergie, moins cher.

Du remplacement d’une chaudière à un projet bois énergie d’envergure

Pourtant, le projet initial va très vite évoluer. Au remplacement d’une seule chaudière va se substituer l’idée d’alimenter l’ensemble de Notre-Dame du Laus par un réseau de chaleur bois énergie. Le défi est de taille, puisqu’il faut alimenter les 6 bâtiments du site, dont 250 chambres.

Pour passer de l’idée à la réalisation, l’association est accompagnée, depuis l’émergence du projet, par le département des Hautes-Alpes, dans le cadre d’un Contrat Chaleur Renouvelable territorial avec l’Ademe. Après présentation des différentes possibilités de portages juridiques, et consultation de deux entreprises, c’est la SCIC Énergie Bois Territoires (EBT), un regroupement d’entreprises et de professionnels de la filière bois en région PACA, qui est choisie. C’est EBT qui assurera l’étude, la maîtrise d’ouvrage, la gestion de la chaufferie et son approvisionnement en plaquettes forestières. Mais pas n’importe lesquelles : du bois local uniquement, issu d’un rayon de 50 km maximum.

Une dynamique citoyenne locale protéiforme

Pour ce premier projet, EBT travaille en collaboration avec ForestEner, spécialiste bois-énergie en Rhône-Alpes. Expérimenté, l’opérateur territorial a déjà une dizaine de projets à son actif. Ces derniers sont déployés en partenariat avec des groupements de citoyens et des collectivités locales qui détiennent 66% de son capital – Énergie Partagée figure parmi ses fondateurs.

C’est ainsi que la SCIC Énergies Renouvelables du Gapençais, un groupement d’habitants qui œuvre au développement de l’autoconsommation photovoltaïque, s’implique en devenant actionnaire, conférant au projet une dynamique citoyenne locale. Les fidèles de Notre-Dame du Laus font quant à eux des dons à l’association, afin de contribuer à la valorisation de leur sanctuaire.

La naissance du premier projet citoyen de chaleur renouvelable de la région

Sur les 800 000 € d’investissement nécessaires, le projet a bénéficié de 80% de financement, qui se répartissent comme suit :

  • 46% de l’ADEME
  • 15,5% de la Région PACA
  • 1,5% d’Énergie Partagée, en financement citoyen direct
  • 17% de dons récoltés par l’Association Notre-Dame du Laus.

Énergie Partagée a également fait une avance de trésorerie de 200 000 €, afin que les travaux puissent démarrer. Mis en service fin 2022 et inauguré en mai 2023, le réseau de chaleur est constitué de deux chaudières bois de par an aux 6 bâtiments de Notre-Dame du Laus. Son contenu carbone est en moyenne de 35 gCO2/MWh, soit 80 à 90% moins qu’un chauffage au gaz ou au fioul !

Il s’agit du premier projet citoyen de chaleur renouvelable en région Sud-PACA. Porté par un maillage d’acteurs du territoire, il est un exemple du dynamisme qui peut se mettre en place autour de projets locaux d’énergie renouvelable. Un dynamisme qu’Énergie Bois Territoire entend reproduire, avec d’autres projets de chaleur dans le nord de la région.

Quelques photos de l’inauguration de la chaufferie de Notre-Dame du Laus

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur