EnerCit’IF

La trentaine de personnes qui portent EnerCit'IF depuis 2016 ambitionnent de réaliser les premières centrales solaires citoyennes à Paris. Un beau projet, au service de l'objectif d'un Paris alimenté à 100 % en énergies renouvelables en 2050 !

EnerCit’IF

Paris

EnerCit’IF

Paris
Paris
Paris
10500 à 14000 m² de toiture
entre 1400 et 1900 MWh/an
Produit la consommation annuelle de 500 à 600 foyers.

Message du porteur de projet

Patrick Gèze

Même à Paris, l’énergie citoyenne a droit de cité ! EnerCit’IF est d’abord une aventure collective, au service de l’intérêt général, avec le même objectif que bien d’autres projets : permettre à chacun·e de contribuer, sur son lieu de vie, à la transition énergétique. Devenir co-producteur·trice d’électricité renouvelable, dans une démarche de coopération, c’est un premier pas pour se réapproprier la question énergétique.

Patrick Gèze

Infos clés sur EnerCit’IF

  • 15 à 20 centrales photovoltaïques sur les toits de bâtiments publics parisiens d’ici 2020
  • Puissance unitaire : 36 kWc ou 100 kWc selon les toitures
  • Puissance totale : entre 1,5 et 2 MWc en 2020
  • Production prévisionnelle totale : entre 1400 et 1900 MWh/an, soit la consommation électrique (hors chauffage) de 500 à 600 foyers

Le projet EnerCit’IF

Logo d'EnerCit'IF

“Une électricité renouvelable produite par les Parisiens pour les Parisiens !” : c’est le mot d’ordre d’EnerCit’IF. Les quelque 30 citoyen·ne·s qui font vivre le projet depuis 2016 portent une ambition : développer 15 à 20 centrales solaires sur les toits de bâtiments publics parisiens d’ici 2020, dont une première série de 3 à 5 installations au premier semestre 2019.

EnerCit’IF prévoit d’installer et exploiter des installations photovoltaïques de 36 kWc et 100 kWc, et d’atteindre une puissance installée de 1,5 à 2 MWc en 2020. Le parc d’installations solaires d’EnerCit’IF produira alors 1400 à 1900 MWh/an, soit la consommation électrique de 500 à 600 foyers (hors chauffage). La production sera vendue à un acheteur obligé comme Enercoop, dans le cadre de l’obligation d’achat. À terme, une fois achevées les premières vagues d’installations solaires, EnerCit’IF pourrait envisager des centrales plus puissantes et éventuellement d’autres sources d’énergie renouvelable.

Les citoyens pourront bientôt souscrire au projet EnerCit’IF !

À l’été 2018, l’association EnerCit’IF va donner naissance à une société de projet à gouvernance coopérative (1 personne = 1 voix), dont la gouvernance sera maîtrisée par les citoyen·ne·s et des acteurs de l’économie sociale et solidaire. En interaction étroite avec les collectivités et leurs structures relais, la société mettra en œuvre la suite du projet, des études de faisabilité jusqu’à l’exploitation des futurs toits solaires sur les 20 ans à venir.

Contribuer à l’objectif d’un Paris 100% renouvelable en 2050…

Si les projets citoyens d’énergie renouvelable se développent en milieu rural, ils sont encore exceptionnels dans les grandes villes. Et surtout il n’en existe à ce jour aucun à Paris… Avec le soutien des collectivités locales,, tout particulièrement de la Ville de Paris, et bien sûr d’Énergie Partagée, EnerCit’IF entend bien amorcer la pompe.

En investissant dans la coopérative lorsque la souscription sera lancée à l’automne 2018, les parisien·ne·s vont avoir l’opportunité de contribuer au défi d’un Paris alimenté à 100% en énergie renouvelable en 2050, avec 20% de production locale. Cet objectif du Plan Climat de la Ville, EnerCit’IF veut non seulement y contribuer, mais en plus lui donner une dimension citoyenne forte.

… en affirmant la dimension citoyenne portée par EnerCit’IF !

Cette dimension citoyenne est présente depuis la genèse du projet. En effet, lors de l’édition 2016 du Budget Participatif de la ville de Paris, plusieurs habitant.e.s déposent des projets en lien avec l’énergie citoyenne. Ces citoyens parisiens décident de se rencontrer. Quelle que soit l’issue de leur soumission au Budget Participatif, ils agiront… Les différents projets sont regroupés par la Mairie de Paris en un seul, intitulé « Des quartiers populaires à énergie positive ». Ce projet est sélectionné puis élu par les parisiens et retenu pour réalisation, doté d’un budget de 2 M€. Début de l’aventure !

Avec l’élargissement et la mise en mouvement du groupe porteur, c’est aussi la démarche de co-construction avec la Ville qui s’engage. Il s’agit là de mettre à l’épreuve du réel l’idée d’une construction partagée d’un projet de territoire entre une grande collectivité et les citoyens, initiateurs de ce projet. La volonté politique de réussir cet autre défi, malgré les contraintes, est bien réelle.

Réunion pour l'élaboration des statuts d'EnerCit'IF

L’énergie : la produire, mais aussi l’économiser… avec les usagers !

La grande majorité des centrales sera implantée dans des quartiers prioritaires, condition de mobilisation du Budget participatif. L’association priorise les 13e, 17e, 18e, 19e et 20e arrondissements. Une dizaine d’implantations potentielles a déjà été identifiée avec les services de la ville et les bailleurs sociaux.

EnerCit’IF accorde une grande importance à la sensibilisation des usagers aux enjeux énergétiques et aux économies d’énergie. L’association souhaite associer systématiquement les usagers des bâtiments qui seront équipés de panneaux solaires, par exemple au travers de projets pédagogiques pour les établissements scolaires.

Une véritable dynamique régionale de l’énergie citoyenne

Une dizaine de projets citoyens se développent en petite et grande couronne, qui se sont engagés dans une démarche active de mutualisation et d’échange, dans le cadre d’Energie Partagée. EnerCit’IF y participe et en bénéficie, que ce soit pour le montage du projet lui-même ou le plaidoyer en faveur de l’énergie citoyenne, en direction des pouvoirs publics. Avec pour premiers résultats la volonté du Conseil régional et de l’Ademe d’apporter leur soutien à cette dynamique. Le pari du collectif est toujours gagnant !

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur