EnR Juine et Renarde

Au sud de l’Essonne, la communauté de communes Entre Juine et Renarde a acheté un terrain en friche afin d’y installer une centrale photovoltaïque au sol. Co-développé par Énergie Partagée et la SEM SIPEnR, le projet est entré en service en juin 2023.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

EnR Juine et Renarde

Essonne

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Un parc solaire au sol constitué de 8788 panneaux photovoltaïques, installé sur un terrain non agricole de 5,5 ha situé sur la ZAC des Hautes Prasles à Étréchy.
Puissance 4 700 kW
Production 5 123 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 4 342 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 4 000 000 €
Investissement Énergie Partagée 160 000 €
Etréchy
Essonne (91)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

Nicolas Bagé

Le parc photovoltaïque au sol EnR Juine et Renarde est un projet ambitieux. La société de projet sera ouverte aux citoyens soit en direct, soit via Énergie Partagée.

Jean-Marc Foucher, président de la CCEJR

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Soutenez financièrement
ce projet citoyen et bien d'autres
avec Énergie Partagée.

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Un projet solaire de grande ampleur en Ile-de-France

En se dotant d’un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), élaboré à partir de 2017 et adopté en mars 2021, la communauté de communes Entre Juine et Renarde (CCEJR) affiche sa volonté de coordonner la transition énergétique auprès des acteurs de son territoire. En 2019, dans le cadre de la rédaction du PCAET, des ateliers de concertation font émerger l’envie de monter des projets de production d’énergie renouvelable. Face à la très faible production d’énergie locale, le diagnostic proposé par le PCAET identifie un potentiel de croissance en matière de bois-énergie et de solaire, deux types d’énergie préexistants mais peu développés sur le territoire.

Dans la continuité de l’identification de ce potentiel, la communauté de communes décide d’impulser une production d’énergie renouvelable. En 2018, elle répond à un appel à projets du Conseil Départemental de l’Essonne pour la requalification des friches industrielles. Elle propose d’installer des panneaux photovoltaïques sur un terrain inexploité de l’ancienne zone d’aménagement concerté (ZAC) des Hautes Prasles. Le projet, qui permet une faible artificialisation des sols et un début d’autonomie énergétique, remporte l’appel d’offres. La CCEJR obtient un cofinancement du Conseil Départemental de l’Essonne pour l’acquisition du site. Le potentiel technique et économique de l’installation d’une centrale solaire est confirmé la même année lors d’une étude de faisabilité.

EnR Juine et Renarde est l’un des premiers projets de centrale solaire au sol d’une puissance de 4,7 MWc en Île-de-France. Les travaux d’installation des panneaux photovoltaïques ont débuté à l’automne 2022 et la mise en service de la centrale a eu lieu en juin 2023.

L’achat de l’électricité produite par la centrale est garanti sur 20 ans via un contrat de gré à gré (PPA), négocié en 2020, visant à alimenter le réseau de froid de la Ville de Paris opéré par Fraicheur de Paris. Étant ainsi hors mécanisme de soutien tarifaire puisqu’en dehors du dispositif des appels d’offre de la CRE, le projet a pu bénéficier d’une aide de la Région Île-de-France à hauteur de 980 000 €, qui a permis notamment d’absorber les surcoûts sur le prix des matériaux intervenu depuis 2021.

Un financement public et citoyen

En 2018, la CCEJR sollicite Énergie Partagée et la SEM (Société d’Économie Mixte) SIPEnR pour être accompagnée dans le développement et financer l’investissement de départ de son projet.

Les trois partenaires ont créé en mars 2020 la société de projet, la SAS EnR Juine et Renarde, qu’ils contrôlent en commun. La CCEJR en détient 25 % du capital, SIPEnR 50 % et Énergie Partagée 25 % via Tener’IF, structure dédiée au développement des énergies renouvelables citoyennes en Île-de-France. La commune d’Étréchy, qui fait partie de la CCEJR, a participé à l’orientation du projet.

L’outil d’investissement EnRciT, géré par Énergie Partagée, a financé une partie du développement. À l’automne 2021, une fois le développement achevé, EnRciT a cédé ses parts à Tener’IF, structure francilienne dont Énergie Partagée est l’actionnaire majoritaire.

Le Crédit Coopératif s’est engagé en tant qu’acteur bancaire prêteur sur ce projet innovant, en finançant 2 800 000 € du budget d’investissement.

Au-delà du financement, la SEM SIPEnR, qui accompagne les collectivités et les citoyens dans la réalisation de projets d’énergie renouvelable, a réalisé l’étude technico-économique du projet aux côtés des bureaux d’études Egrega et Encis. Le réseau régional Énergie Partagée Île-de-France accompagne le projet sur le volet animation territoriale. Il propose des actions de pédagogie autour des énergies renouvelables, de la sobriété énergétique et organise des sessions d’information autour du projet EnR Juine et Renarde à destination des habitants.

Centrale solaire EnR Juine et Renarde à Etréchy dans l’Essonne, co-financée par Energie Partagée

Une zone d’implantation respectueuse de l’environnement

En 2019, le groupe porteur de projet lance les études d’impact. Elles ont permis de s’assurer que l’implantation de la centrale solaire à Étréchy respecte le paysage et le patrimoine de la commune, et ne nuit pas à l’équilibre écologique du terrain. Les impacts écologiques identifiés par les études environnementales sont faibles. Des mesures d’évitement et de réduction sont prises : la zone d’implantation de la centrale solaire, initialement fixée à 8 ha, à été réduite à 5,5 ha. Cette mesure permet de préserver sur plus de 2 ha les zones humides et les espaces accueillant des espèces sensibles.

Étant installée dans une zone industrielle, la centrale solaire n’a pas d’impact visuel sur les paysages et le patrimoine. Des obstacles tels que des haies, une voie ferrée et la N20 masquent son implantation.

Des actions pour associer les habitants au projet

En février 2022 a été organisée une projection-débat autour du film « Un sacré village » de Marie-Monique Robin. Le documentaire donne à voir des formes d’énergie locales, citoyennes et démocratiques, en abordant les sujets de l’autonomie alimentaire et énergétique du territoire, la production et la consommation de proximité, les formes d’habitat durables, les emplois locaux pérennes, la préservation de la biodiversité ou encore les liens communautaires. Un temps d’échanges a suivi, qui a permis au public aussi bien de poser ses questions sur le projet EnR Juine et Renarde que de suggérer ses idées pour le territoire, inspirées par le film.

Deux mois plus tard, en avril 2022, s’est tenue la deuxième réunion publique autour du projet. Après un retour sur le contexte territorial et la gouvernance du projet, les différents intervenants ont pu approfondir la présentation technique du projet, puis revenir sur les aspects financiers ainsi que la sensibilisation à l’énergie citoyenne.

Des ateliers d’information et de co-construction continueront d’être co-organisés par Energie Partagée Ile-de-France après l’inauguration de la centrale solaire (7 octobre 2023). Il s’agira notamment d’imaginer comment ce projet peut faire levier sur des démarches de transition écologique à l’échelle du territoire !

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur