Accueil Énergie Partagée & l’énergie citoyenneActualitésLe label Énergie Partagée distingue ...

Le label Énergie Partagée distingue les démarches citoyennes de production d’énergie renouvelable

Mauges-Eole-Grands-Fresnes-2021-09-12-Energie-PartageeDJI_0482

À l’occasion des 2èmes Assises de l’énergie citoyenne organisées à Nantes, Énergie Partagée officialise la sortie de son label-qualité des projets citoyens de production d'énergie renouvelable.

Les projets de production d’énergie renouvelable qui adoptent une démarche particulièrement ouverte et bénéfique pour les territoires (en terme de retombées et de gouvernance locales) doivent être identifiables.

Après 10 ans d’expériences, Énergie Partagée a défini son label-qualité qui traduit sur le terrain sa Charte fondatrice.

Ce label a pour objectif de distinguer clairement les projets de production d’énergie particulièrement vertueux pour leur territoire, afin de les valoriser et en faciliter le développement.

Distinguer pour valoriser et accélérer le développement

Le label vient couronner des projets à gouvernance locale, ouverts, hybrides, réalisés dans l’intérêt du territoire et les distingue de projets privés ou recourant à une participation uniquement financière des habitants.

Concrètement, ce label s’appuie sur  :

carte-france-reseaux-regionaux-energie-partagee

L’expertise du réseau Énergie Partagée

Et sur l’expérience cumulée de ses réseaux régionaux d’accompagnement, de ses adhérents et de ses partenaires experts.

La Boussole de l'énergie citoyenne

La Boussole d’évaluation des projets

Spécialement définie pour apprécier sur la durée les démarches citoyennes de projets d’énergie renouvelable.

Zoom sur la Boussole : la méthodologie d’évaluation des projets EnR citoyens

La méthodologie de la boussole est publique et permet aux porteurs de projet de se repérer facilement et d’agir directement sur les pratiques plus bénéfiques localement.

Elle se compose de 12 critères répartis sur 5 axes : l’intérêt territorial, la dynamique locale, la finance éthique et citoyenne, la gouvernance partagée et l’écologie.

Chacun de ces critères est apprécié qualitativement sur un gradient de 4 niveaux, permettant d’identifier les éventuelles alertes et de pondérer les particularités des démarches territoriales. L’analyse est finalement validée par une commission de labellisation.

 

Ressource
Publication
Sujets Transversaux
04 Nov 2021

Guide de la labellisation Énergie Partagée

Le label Énergie Partagée distingue les démarches de développement d’énergie renouvelable particulièrement bénéfiques pour les territoires. Ce guide présente détaille la méthodologie de la boussole d’évaluation qui préside à l’attribution du label.

Pourquoi un label ? Pour qui ?

La création de ce label est une grande étape car elle souligne la robustesse de l’écosystème de l’énergie citoyenne – porteurs de projets et structures accompagnatrices – et l’utilité des dispositifs de soutien.

En rendant les démarches citoyennes plus lisibles et plus identifiables, Énergie Partagée entend mieux valoriser ces projets et en faciliter la réplication pour atteindre l’objectif de 15% d’EnR citoyennes à horizon 2030 (sur l’ensemble de la production EnR).

La labellisation Énergie Partagée est gratuite et ouverte à tous les projets qui en font la demande.

  • Elle s’applique à chaque projet ou installation d’énergie renouvelable, et non à leurs porteurs (collectifs, collectivités ou sociétés juridiques)
  • Il n’est pas nécessaire d’être adhérent de l’association pour solliciter la labellisation d’un projet. Cependant, cette adhésion est fortement conseillée.
  • Le processus de labellisation est totalement indépendant du processus de sélection et d’appui de l’outil d’investissement Énergie Partagée. Très concrètement : il n’est pas nécessaire d’envisager un appui financier pour solliciter la labellisation tout comme la labellisation n’ouvre pas droit d’office à un financement.
Les 4 étapes de labellisation d’un projet

À ce jour, Énergie Partagée recense déjà plus de 256 projets citoyens d’énergies renouvelables labellisés (dont 142 en fonctionnement et 114 en développement) visibles sur la carte de France des initiatives citoyennes et agrégés sur le tableau de bord de l’énergie citoyenne.

La labellisation correspond à l’entrée du projet dans le mouvement Énergie Partagée. Il rejoint ainsi de nombreux autres projets qui oeuvrent collectivement à démontrer que la transition énergétique locale et maîtrisée par les citoyens est en progression. Il rejoint également un mouvement national, identifié par les pouvoirs publics et capable de représenter et défendre les besoins et intérêts des projets citoyens d’énergie renouvelable en France.

Ils soutiennent la création du label Énergie Partagée

10 ans de travail d’essaimage et d’accompagnement

En 2010, Énergie Partagée publiait sa charte fondatrice, qui définissait la démarche citoyenne de production d’énergie renouvelable et lui fixait une mission : soutenir le développement d’initiatives locales de production d’énergie avec et pour les citoyens. 

Depuis, ces démarches ouvertes de production d’énergie ont prouvé leur pertinence, notamment sur des enjeux de compréhension populaire et d’acceptation de la nécessaire transition énergétique.

Elles ont également démontré que la transition énergétique était une occasion pour les territoires de se réapproprier un champ de responsabilité et de compétences vital pour leur résilience, et de bénéficier de retombées économiques conséquentes (voir étude ci-dessous).

Ressource
Publication
Financement
10 Déc 2019

Les retombées économiques locales des projets citoyens d’énergie renouvelable

Les énergies renouvelables sont un moteur de développement pour les territoires. Maîtrisées et financées par les collectivités territoriales et les habitants, les installations citoyennes d’énergie renouvelable maximisent les retombées économiques locales.

Pour accompagner ces coopérations locales de transition énergétique, le mouvement a développé un maillage régional et une expertise de terrain permettant d’appuyer l’émergence de centaines d’installations solaires, éoliennes, bois énergie, méthanisation ou hydroélectrique.

Ce travail de labellisation a été réalisé avec le soutien de :

Plus d'actualités

Suivez-nous sur