SAS Mine de Soleil

Cette société de projet de développement d'énergies renouvelables réunit collectivités territoriales, opérateurs privés, et citoyens. 8 premières toitures sont déjà équipées dans la ville de Loos-en-Gohelle. Et les citoyens sont à la recherche d'autres toitures publiques ou privées à équiper !

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

SAS Mine de Soleil

Pas-de-Calais

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Installation de huit toitures soit 2600 m2 de panneaux solaires photovoltaïques. Concession portée par une SAS regroupant entités privées, structures publiques et citoyens.
Puissance 447 kW
Production 440 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 375 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 560 000 €
Loos-en-Gohelle
Pas-de-Calais (62)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

Lucas Nyszak

Les chiffres sur l'implication des habitants sont très positifs. Nous attendions que 35 % du capital soient détenus par les citoyens. Mais les résultats ont dépassé nos espérances : ce sont 120 familles qui ont investi. Au final, les habitants de la commune détiennent 75 % du capital du projet.

Lucas Nyszak

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Une commune pionnière du développement durable

Située dans le Nord de la France, la ville de Loos-en-Gohelle affiche comme ambition d’avoir diminué ses consommations d’énergie d’ici 2050 au point de pouvoir couvrir tous les besoins de sa population en énergie locale et renouvelable.

En 2014, elle rejoint le dispositif Territoires à Energie Positive (TEPOS). Et c’est pour aller plus loin dans cette optique qu’elle crée le “Plan Solaire Citoyen”. Ce dispositif participatif lancé en 2018 prend la forme de la SAS Mine de Soleil, chargée d’équiper en panneaux photovoltaïques les toitures des bâtiments de la ville, publics et privés.

Débuté à l’été 2019, l’aménagement des huit premières toitures s’achève au printemps 2020. Ce sont maintenant 2600 m2 de panneaux qui produisent de l’électricité verte réinjectée dans le réseau, et génèrent environ 50 000 € de revenus par an. En plus de cela, la production d’électricité verte représente 90 % des consommations d’électricité des bâtiments publics !

Une vraie valeur citoyenne ajoutée

C’est l’association EnergETHIC qui a été choisie par la ville pour impliquer davantage les citoyens dans le projet, aux côtés de la commune et de l’entreprise privée qui a été retenue. EnergETHIC a aidé notamment à la rédaction des statuts de la société et à l’intégration fluide des citoyens dans la gouvernance via la mise en place d’un comité citoyen.

L’idée est bien de co-construire le projet avec le concours de ce comité : la gouvernance fonctionne sur le principe une personne = une voix. L’objectif est aussi de communiquer au maximum autour du projet pour réunir de l’épargne citoyenne. Les citoyens deviennent donc à la fois investisseurs et ambassadeurs directs du projet.

Chacun·e peut investir dans une action de la société à hauteur de 50 €. Des kits de communication (affiches, flyers, banderoles) et d’animation (quizz, diaporama…) sont également distribués par la mairie sur simple demande des habitants, afin de diffuser au mieux les informations relatives au projet sur le territoire.

Un tissage efficace des acteurs impliqués

En novembre 2018, la mairie de Loos-en-Gohelle lance une consultation pour trouver des partenaires afin d’installer et d’exploiter les panneaux solaires sur les toits de la commune.

Celle-ci n’en est pas à son coup d’essai : en 2013, elle avait déjà investi (seule) dans la mise en place de panneaux photovoltaïques sur le toit de son église. Cette fois-ci, elle sera accompagnée par Sunelis (entreprise privée qui assure le co-développement du projet) et la SEM Energies Hauts-de-France, co-financeur.

La SAS qui réunit ces trois acteurs, mais également les habitants loosois, voit finalement le jour en juillet 2019. La levée de fonds citoyens commence dans la foulée et est clôturée à la fin de l’année. Elle fonctionne tellement bien que les citoyens finissent majoritaires au capital de la société !

La suite du projet Mine de Soleil

Alors pourquoi un tel succès dans la mobilisation des citoyens ? La ville de Loos-en-Gohelle, en plus de faire du développement durable son cheval de bataille, a depuis longtemps dans son ADN la culture de la participation citoyenne.

Le maire de la ville a initié plusieurs projets auparavant qui impliquaient déjà les citoyens (avec notamment une newsletter participative). Énormément de partenariats ont été tissés avec les écoles communales pour expliquer et sensibiliser autour du projet.

Désormais, des visites des installations en service sont fréquemment organisées en partenariat avec l’ADEME et la ville, lors desquelles un membre du comité citoyen est toujours présent.

Ce projet écologique dans un ancien bassin minier séduit largement les citoyens, et même au-delà. Le Pôle métropolitain de l’Artois souhaite maintenant voir cette initiative essaimer sur d’autres communes.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur