Zusamme Solar Colmar

Par-delà la frontière, une coopérative énergétique française et une coopérative allemande, toutes deux citoyennes, ont uni leurs projets pour financer quatre toitures solaires photovoltaïques sur des bâtiments industriels de Colmar.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Zusamme Solar Colmar

Haut-Rhin

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Zusamme Solar, 4 toitures solaires citoyennes, 2 coopératives, 1 projet transfrontalier
Puissance 400 kW
Production 430 MWh
par an
Budget 780 000 €
Investissement Énergie Partagée 120 000 €
Colmar
Haut-Rhin

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

Georges Audras

Ce partenariat entre citoyens français et allemands pour construire des toitures solaires est une grande première dans la région. Nous sommes fiers d'avoir pu prendre part à cette aventure, et espérons pouvoir initier d'autres projets transfrontaliers citoyens... Il y a de grandes choses à faire en Alsace !

Georges Audras

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Soutenez financièrement
ce projet citoyen et bien d'autres
avec Énergie Partagée.

La coopérative alsacienne : Énergies Partagées en Alsace

Porté par l’enthousiasme pour le photovoltaïque des années 2007/2008, un premier noyau de 25 habitants du sud du Haut-Rhin a soutenu la création d’une société coopérative d’énergie : Énergies Partagées en Alsace.

Aujourd’hui constituée de 37 individus de la région, elle a n’a cessé de diffuser le message d’une énergie locale, financée et maîtrisée par les citoyens. Très vite, elle a mené des actions de sensibilisation destinées à réduire la consommation énergétique (achat groupés de lampe LED, animations et sensibilisation lors de festivals, etc) et à mettre en avant les initiatives novatrices (visite de Freiburg pour les coopérateurs).

Et la coopérative ne s’est pas arrêtée là. Pour prôner et démontrer la pertinence d’une transition énergétique locale, rien de tel que la mettre en pratique ! Les coopérateurs ont alors initié le développement de quatre projets photovoltaïques dans la région pour une puissance totale de 77 kWc.

Petit historique du partenaire allemand – Fesa Energie

Outre Rhin, l’énergie citoyenne est ancrée dans la culture depuis bien longtemps. Installée juste de l’autre coté de la frontière allemande, à Freiburg, Fesa Energie Geno fait partie des quelque 800 coopératives énergétiques allemandes qui se sont créées suite à la mise en place d’une politique favorable à la constitution de sociétés de projets locales.

Tout commença lors de la résistance à la centrale nucléaire Wyhl dans les années 70 jusqu’en 1990 : pour la première et unique fois, les citoyens ont empêché la construction d’une centrale nucléaire. À Fribourg, à 30 km, Energie FESA a été fondée en 1994 avec “un groupe de militants des énergies renouvelables” explique le Dr Josef Pesch, l’un des deux membres du conseil d’administration de la FESA.

“Des gens de différents coins se sont rencontrés pour former ce club.

À cette époque, ce mouvement était perçu comme “exotique”, car les énergies renouvelables étaient encore assez nouvelles et personne ne savait comment s’y prendre. L’association allemande FESA a pour objectif de créer une agence de l’énergie chargée de gérer conjointement les centrales solaires, éoliennes et hydroélectriques et d’atteindre ainsi de meilleurs prix.  “Mais la forme juridique de la coopérative n’est pas venue à cette époque”, déclare Pesch.

Depuis 2011, grâce à ses 68 coopérateurs, Fesa a développé des projets photovoltaïques – plus de 700 kWc à ce jour – et gère un parc de centrales photovoltaïques et éoliennes pour 1,9 million d’euros au travers de différentes sociétés de production. Une de ses réalisations phare est une centrale de 365 kWc au-dessus des voies d’autoroute à Freiburg.

 

Une coopération citoyenne transfrontalière

Les démarches de ces deux coopératives sont si proches qu’elles devaient s’unir. C’est chose faite avec ce projet « Zusamme ! » (littéralement « Ensemble » en allemanisch, le dialecte régional parlé dans cette zone frontalière) qui représente quatre installations photovoltaïques de 100 kWc, soit 2600 m2 de panneaux  sur les toits de bâtiments industriels de Colmar (précisément trois sur Colmar, un à Wintzenheim).

Ces toitures en sheds – mot emprunté à l’anglais pour désigner les toits en dents de scie typiques des bâtiments de l’industrie textile de la deuxième moitié du XIXème siècle – crées par l’industrie textile sont bien orientées mais demandent plus de travail de mise en œuvre que des toitures simples. On en trouve encore de nombreux exemple dans le Haut-Rhin.

 

Altora PV

Le projet Zusamme a coûté 760 000 €, financés par Énergie Partagée (10,5 %), FESA Energie Geno (10,5 %) et Énergies Partagées en Alsace (1 %), mais aussi par une subvention de la Région Alsace (16 %) et un emprunt bancaire auprès de la banque éthique La Nef (62 %).

 

Zusamme Solar – financé à 100% par des citoyens français et allemands – fait figure de symbole de la transition énergétique européenne !

Altora PV

L’installation a été réalisée par un professionnel de la région qui a utilisé des modules photovoltaïques d’origine européenne.

Les centrales ont été mises en service progressivement entre le premier et le deuxième trimestre 2015.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur