Breti Sun ISDND

Créée en mars 2020, la société de projet Breti Sun ISDND réunit 4 coopératives citoyennes, une SEM, 3 SMICTOM et 2 collectivités territoriales. Elle a pour objet la reconversion de 6 sites d'enfouissement de déchets en centrales solaires.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Breti Sun ISDND

Ille-et-Vilaine

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Installation de centrales photovoltaïques sur 6 anciennes décharges classées ISDND (Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux).
Puissance 14 300 kW
Production 16 400 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 13 898 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 12 370 000 €
Tinténiac
Ille-et-Vilaine (35)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Le projet en bref

Au démarrage, il y a la volonté du SDE 35 de développer les énergies renouvelables en Ille-et-Vilaine via sa nouvelle filiale Energ’iV. Dès 2018, le SDE 35 rencontre des propriétaires fonciers d’anciennes décharges pour étudier le potentiel solaire sur leur territoire.

Six anciennes ISDND (Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux) du département sont identifiées dans les localités suivantes : Cornillé, Le Verger, Rennes Hautes Gayeulles, Baguer-Pican, Tinténiac et Dinard.

Carte de Bretagne montrant l’emplacement des six sites retenus, répartis sur le quart Est de la région.

Ces terrains pollués ne sont plus exploitables, mais peuvent servir à̀ abriter des centrales solaires. Par ailleurs, des coopératives sont déjà actives sur place et prêtes à s’investir dans le projet.

La création de la société de projet Breti Sun ISDND en mars 2020 scelle cette coopération, et officialise la tournure citoyenne du projet.

Le plus grand parc solaire citoyen de Bretagne

La particularité du projet réside dans cette mise en commun de projets qui, pris un par un, n’auraient pas trouvé leur équilibre économique, du fait de puissances relativement réduites (1 à 5 MWc par site).

Au total, on devrait approcher une production annuelle de 16,4 GWh/an, soit la consommation électrique annuelle moyenne d’environ 14 000 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire).

À l’échelle du département Ille-et-Vilaine, ce projet représente une augmentation de 7,4 % des capacités photovoltaïques du territoire.

Prévisions de puissance et de production annuelle d’électricité des 6 projets :  Rennes : 5 mégawatts crête et 5,8 gigawattheures par an Cornillé : 3,6 mégawatts crête et 4,1 gigawattheures par an Dinard : 2,2 mégawatts crête et 2,6 gigawattheures par an Le Verger : 1,5 mégawatts crête et 1,8 gigawattheure par an Baguer-Pican : 0,9 mégawatt crête et 1,1 gigawattheure par an Tinténiac : 0,8 mégawatt crête et 1 gigawattheure par an Total : puissance 14,3 mégawatts crête et production annuelle 16,4 gigawattheures.

Un projet qui réunit 4 coopératives citoyennes locales

En plus d’Energ’iV, le projet réunit 3 SMICTOM, Rennes Métropoles, la Communauté de commune Côté d’Emeraude, et 4 coopératives citoyennes locales. Ces coopératives sont chargées d’animer la mobilisation citoyenne autour du projet. Elles partagent leur expérience des projets citoyens, un réseau d’adhérent et la connaissance du territoire.

En phase de développement, les sociétés citoyennes détiennent une part symbolique du capital. En phase de financement, il est prévu une augmentation progressive de leur actionnariat afin d’atteindre 21 % du capital.

Les Survoltés

Créée en 2018, la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC SAS) Les Survoltés œuvre à la transition énergétique du territoire dans le nord de l’Ille-et-Vilaine. Ses objectifs : la sensibilisation aux économies d’énergies et la production d’énergie renouvelable (via la mobilisation citoyenne sur ces sujets). Avec déjà plus de 120 sociétaires en 2024 la coopérative porte la parole citoyenne dans 4 projets en développement (3 projets photovoltaïques et 1 éolien) et 2 réalisations photovoltaïques en exploitation.

Son action de sensibilisation à la sobriété énergétique se concrétise par des réunions publiques, des ateliers, l’écriture et la représentation d’une pièce de théâtre sur l’éolien, l’organisation de groupements d’achat de kits plug and play et une communication active sur les réseaux sociaux.

Kerwatt

Kerwatt est une société citoyenne régionale dont l’objectif est de mutualiser les investissements de projets photovoltaïques incubés par des associations locales sur leur territoire. Créée à l’origine en 2020 par 4 associations, en 2022 Kerwatt a intégré une nouvelle association et d’autres associations sont candidates en 2024. La SAS compte près de 450 sociétaires (particuliers, collectivités, entreprises) qui ont financé à plus de 50 % (300 k€, objectif visé) les 7 projets en exploitation pour un total de 320 kWc. Trois autres verront le jour en 2024 (85 kWc) et de nombreux autres sites sont à l’étude pour 2025.

CIREN, la Coopérative Rennaise de l’Énergie

CIREN a été créée en 2019 et s’est implantée dans le Pays de Rennes. Elle porte les premières boucles d’autoconsommation collective citoyennes bretonnes dans le quartier Sud Gare (Rennes). La coopérative propose également plusieurs autres activités, dont des groupements d’achat de kits plug and play sous la forme d’atelier (près de 1000 kits vendus). En 2024, CIREN réunit près de 160 sociétaires et exploite 14 centrales PV pour une puissance installée de 474 kWhc.

Centrales Villageoises Rance Émeraude (CVRE)

Créée en novembre 2021 par 16 membres fondateurs résidant sur le territoire, Centrales Villageoises Rance Émeraude réunit en 2024 près de 110 sociétaires. Elle est présente sur le territoire du futur Parc Naturel Régional Vallée de la Rance – Côte d’Emeraude. Son objectif est de contribuer à la transition énergétique de ce territoire, à travers deux activités principales : installations solaires et des opérations de groupements d’achats. 3 installations sont en exploitation et 3 autres le seront courant 2024, pour un total de 230 KWc. 6 projets sont en cours de développement.

L’avancée du projet Breti Sun

En 2024, 2 sites, Tinténiac et Baguer-Pican ont obtenu leur déclaration préalable du projet. Après avoir déposé leur permis de construire en printemps 2023, les sites du Cornillé, du Verger et de Rennes – Hautes Gayeulles ont achevé la phase des enquêtes publiques.

Enfin, le site de Dinard est en attente du décret littoral pour pouvoir instruire le permis de construire.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur