Fermes Solaires du Mont Valérien

Mouvement citoyen composé d'associés des communes de Rueil Malmaison, Suresnes, Nanterre et Colombes, la société des " Fermes Solaires du Mont Valérien" a pour objectif la production d'électricité photovoltaïque.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Fermes Solaires du Mont Valérien

Hauts-de-Seine

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
La société coopérative couvre le territoire du POLD (Paris-Ouest La Défense) ainsi que des communes voisines comme Colombes. 5 toitures sont actuellement à l'étude.
Puissance 440 kW
Production 440 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 375 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 400 000 €
Rueil-Malmaison - Suresnes
Hauts-de-Seine

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Une volonté affirmée de lutter contre le changement climatique à l’échelle du territoire

L’idée même qui a permis de fonder le projet était de contribuer à diminuer les consommations énergétiques du territoire, notamment en promouvant la rénovation thermique des bâtiments. Aujourd’hui, le projet des Fermes Solaires du Mont Valérien cherche à installer des panneaux photovoltaïques sur les toitures de bâtiments publics, entre autres, pour contribuer au développement des énergies renouvelables et continuer à sensibiliser aux questions énergétiques dans leur globalité.

Plus précisément, il s’agit d’installer 100 kWc de panneaux photovoltaïques sur les toits des courts de tennis couverts du Stade Jean Moulin, du Gymnase des Cottage et de l’école élémentaire des Cottage à Suresnes. Pour ce qui est de la ville de Rueil-Malmaison, la toiture du gymnase Aubry est également visée.

Un projet mené en étroite coopération avec les acteurs du territoire

Prenant connaissance de la nature des projets, les villes de Rueil-Malmaison et de Suresnes ont accepté de mettre à disposition un certain nombre de toitures. Elles ont ainsi montré leur fort engagement dans la transition énergétique de leur territoire. Pour la ville de Suresnes, le projet vient en plus répondre à l’attente de l’écoquartier qui prévoit le développement des énergies renouvelables.

La commune de Rueil-Malmaison va quant à elle investir dans des projets solaires photovoltaïques sur plusieurs toits municipaux, avec l’aide du Grand Paris qui financera les projets à hauteur de 50 %.

Les acteurs institutionnels ne sont évidemment pas les seuls à participer à la réussite du projet. Ce sont avant tout les citoyen·ne·s qui le portent au quotidien, et ce notamment par le biais de leur contribution financière, indispensable à la mise en œuvre du projet. En contrepartie, et toujours dans cette optique de faire de la transition énergétique une démarche horizontale et citoyenne, la gouvernance de la société de projet s’organise en 1 sociétaire = 1 voix, mettant ainsi ce projet de production d’énergie dans les mains des citoyens. Ainsi, les sociétaires sont sollicités pour participer selon leurs compétences à la marche du projet ; ils participent aux assemblées générales annuelles de la SAS.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur