Horizon De Mains

Avec son installation photovoltaïque financée par ses sociétaires, la SCIC Horizon de Mains a rempli son objectif : démontrer que les réalisations citoyennes collectives autour de la transition énergétique étaient possibles et inspirer d’autres initiatives à l’échelle locale

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Horizon De Mains

Vosges

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Puissance 36kw sur le toit d’un bâtiment agricole. Ce toit est loué gratuitement au GAEC.
Puissance 36 kW
Production 36 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 31 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 46 000 €
Valleroy-le-Sec
Vosges (88)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

Lassausse André

"Dès le début, nous étions convaincus que la transition énergétique pouvait être financée par les citoyens organisés en collectif, sans apport extérieur. Nous avons voulu monter que l’on pouvait relever le défi climatique à l’échelle locale grâce au financement participatif et en amorçant une réflexion sur nos pratiques."

André Lassausse

Initier la transition énergétique en milieu rural

À l’origine du projet en 2017, ils étaient un petit groupe de sept personnes, mues par la volonté d’agir pour la transition énergétique en milieu rural. Après une soirée ciné-débat autour du film « Demain » (de Cyril Dion et Mélanie Laurent), le collectif s’élargit et le premier projet germe : réaliser une installation photovoltaïque sur le bâtiment d’un agriculteur faisant partie de l’aventure. Quatre ans plus tard, le projet a pris vie et le collectif a bien grandi : 70 sociétaires composent aujourd’hui Horizon de Mains, parmi lesquels des particuliers, trois entreprises, plusieurs associations et une commune.

Une installation 100% financée par les sociétaires

La SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) a réussi son pari : installer sur le toit de 250m2 d’une exploitation agricole des panneaux solaires financés par ses seuls sociétaires – et subventionnés par le dispositif Climaxion de l’ADEME et de la région Grand Est. C’est là l’une des particularités d’Horizon de Mains : le projet repose principalement sur l’investissement citoyen. Dès les prémices, le collectif a porté un engagement local très fort, inscrit dans sa charte des valeurs, avec la volonté à la fois de se passer de financement extérieur et de faire travailler des entreprises du cru.

Le local à l’honneur

Inaugurée le 9 novembre 2019, l’installation photovoltaïque de 36 kWc (équivalent à la consommation électrique annuelle de 31 personnes) trône sur le toit du Gaec des Co’Pains, une exploitation en agriculture biologique de Valleroy-le-Sec.

Elle témoigne toute entière de ce souci du local : les panneaux solaires sont signés Voltec Solar, un fabricant installé à Dinsheim-sur-Bruche en Alsace, et l’installateur Écodenn’ergie est basé à Golbey dans les Vosges. Les artisans-boulangers qui louent gracieusement le toit de leur exploitation sont depuis longtemps engagés dans la distribution en circuit court de leurs produits (pains, pâtes), qui sont aussi transformés sur place. Porté et financé 100% localement, le projet d’Horizon de Mains a aussi vocation à nourrir d’autres projets… locaux, évidemment !

L’effet boule de neige : horizon demain !

Car la SCIC se veut source d’essaimage. Pour donner un sens éthique à l’épargne, les bénéfices dégagés sont réinvestis dans d’autres projets ayant trait à la transition énergétique.

La SCIC réfléchit ainsi à participer à l’installation de panneaux solaires sur le bâtiment d’un magasin bio qui s’est récemment agrandi. Contrairement au premier projet photovoltaïque, c’est l’autoconsommation qui est cette fois visée. L’exemple d’Horizon de mains a également inspiré d’autres initiatives dans la région : une autre SCIC, Bains d’Énergie, s’est développée à Bains-les-Bains.

Horizon de Mains porte également un projet pédagogique : en organisant des visites de l’installation, en sensibilisant aux effets du réchauffement climatique, en incitant ses sociétaires à réfléchir à leur propre consommation d’énergie, le projet s’inscrit dans une réflexion globale sur les bonnes pratiques énergétiques de demain.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur