Parc éolien du Harault

En Ille-et-Vilaine, plusieurs parcs éoliens citoyens ont déjà vu le jour. Depuis 2016 se profile sur le territoire de Vitré Communauté une nouvelle installation de 5 éoliennes, pour alimenter l'équivalent de 15 000 foyers en énergie !

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Parc éolien du Harault

Ille-et-Vilaine

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Cette installation comporte 5 éoliennes d'une hauteur de 150m maximum, qui fourniront 40 GWh/an soit la consommation de 15 000 foyers.
Puissance 15 000 kW
Production 40 000 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 34 130 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 25 000 000 €
Châtillon-en-Vendelais
Ille-et-Vilaine (35)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Message du porteur de projet

Youena Lugue

"Dans la commune, nous n’avons pas de personnes anti-éolien. L’important travail fait en amont, avec notamment l’étude de faisabilité, y contribue largement".

Jean-Luc Duvel, maire de Châtillon-en-Vendelais

Les débuts du projet à Vitré

Ce projet, situé sur les communes de Châtillon-en-Vendelais, Princé et Montautour, se construit à son origine en co-développement avec un développeur appelé Vol-V, devenu depuis Vensolair. Cette filiale de la Compagnie Nationale du Rhône, société à actionnariat majoritairement public, réalise un travail d’identification du potentiel éolien sur le territoire de Vitré Communauté.

Une fois le site du Harault identifié, la communauté d’agglomération demande à ce que le territoire soit représenté à hauteur de 50% dans le capital de la société de projet. Le développeur accepte. C’est un cas de figure assez rare pour un projet éolien : les développeurs privés demandent habituellement plus de 51% des parts du projet pour se lancer.

Les bases de la société de projet sont alors définies selon la répartition suivante : 50% pour la Compagnie Nationale du Rhône, 40% pour Vitré Communauté et 10% pour Enercoop Bretagne. Ces deux dernières structures prévoient la possibilité de céder jusqu’à 50% de leurs parts aux citoyens du territoire ou d’une autre collectivité publique implantée sur le département de l’Ille-et-Vilaine, une fois le projet lancé et stabilisé. Le montant du capital social du projet s’élève à 350 000 €.

Le groupe projet autour du parc éolien de Vitré

Les citoyens font leur entrée et se mobilisent

Une fois les trois acteurs principaux identifiés et le projet en route, Taranis (réseau citoyen local, fort de son expérience avec de précédents projets éoliens) vient compléter le noyau d’origine. La structure s’occupe maintenant de la mobilisation citoyenne autour du projet.

Une association spécifique est ainsi créée : Le Harault dans le Vent compte 20 adhérents et 4 personnes motrices, qui organisent des permanences, participent aux formations du réseau Taranis, aux rencontres entre citoyen·ne·s, etc.

Ils s’organisent autour de trois principes fondateurs :

– La transition énergétique est inévitable et les énergies renouvelables sont les solutions d’avenir.

– Les citoyens sont des interlocuteurs à part entière de la transition. Ils ont droit à une information transparente à toutes les étapes des projets et peuvent exprimer leur avis auprès des porteurs du projet.

– Les citoyens peuvent contribuer financièrement aux projets, en respectant ces principes.

Le seul frein à la motivation des membres de l’association pour mobiliser en local sont les contraintes sanitaires liées à la pandémie. Depuis mars 2020, difficile d’organiser des évènements et des réunions autour du projet.

Malgré ces conditions, les citoyens et membres de l’association viennent prendre leur place dans un projet déjà bien avancé.

Une projection ciné débat organisée autour du projet Vitré

Des études concluantes dans tous les domaines

En effet, dès 2018 sont lancées différentes études de pré-faisabilité. Un mât de mesure est installé pendant 24 mois sur la commune de Châtillon-en-Vendelais, pour évaluer le potentiel de vent dans la zone.

Des études naturalistes (avifaune et chiroptères) sont également menées avec des spécialistes qui se rendent sur le site deux à trois fois par mois. Sont enfin réalisées les nécessaires études paysagères et acoustiques.

Toutes démontrent la faisabilité du projet. La durée de vie estimée du parc s’élève ainsi à une trentaine d’années.

Un jeu EnR organisé par les citoyens de l’association

Et maintenant ? L’avenir du parc citoyen

Après cet important travail fait en amont, la présentation du projet aux élus des trois communes en septembre 2020 est couronnée de succès : elles donnent toutes les trois un avis favorable à la réalisation du projet. En avril 2021, suite à l’avis favorable du Conseil Communautaire de Vitré Communauté, c’est la société SAS Parc Éolien du Harault qui est autorisée à naître, point essentiel pour l’avancée du projet et la réalisation du parc.

Avec une demande d’autorisation environnementale déposée à l’été 2021 et une autorisation préfectorale espérée lors du second semestre 2022, le début de la construction du parc éolien peut être envisagé pour 2024 avec une mise en exploitation et une inauguration en 2025.

On ne peut que souhaiter le meilleur à cette nouvelle initiative locale, citoyenne et renouvelable en Ille-et-Vilaine !

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur