Accueil Nous connaîtreActualitésRapport WWF : les réflexions sur la ...

Rapport WWF : les réflexions sur la durabilité de la méthanisation avancent

La méthanisation est à la croisée de l’agriculture et de l’énergie. Analyser ses impacts est donc un défi nécessaire et d’ampleur. Dans la suite de sa Charte qu’elle a publiée en 2017, Énergie Partagée continue de nourrir des réflexions sur la durabilité de cette production d’énergie.

Le rapport WWF, une synthèse fouillée sur les enjeux de la méthanisation

Depuis l’automne 2018, le WWF a organisé une série d’ateliers de travail de la filière méthanisation autour des conditions de sa durabilité, en particulier dans la perspective de son essor. Y ont été réunis les instituts de recherche, les acteurs institutionnels, les représentants du monde agricole et de la filière biométhane et les associations œuvrant pour l’environnement ou actives sur la thématique des énergies renouvelables. Énergie Partagée a contribué à ces ateliers.

Ensemble, ces acteurs ont partagé leurs connaissances mais également les questionnements en suspens ainsi que les bonnes pratiques permettant de limiter ou améliorer les impacts de la méthanisation. La démarche a ciblé plus particulièrement deux enjeux majeurs de la filière d’un point de vue agricole : l’itinéraire technique des cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE), qui sont identifiées comme clés dans l’approvisionnement des méthaniseurs et le retour au sol des digestats, dont la qualité agronomique est attendue.

Dans son rapport, le WWF France distingue les conditions de durabilité sur 3 échelles, qui sont :

  • favoriser la mise en œuvre de pratiques agroécologiques à l’échelle de l’exploitation
  • s’intégrer au contexte territorial
  • contribuer à la résolution des défis sociétaux globaux

Ces échelles sont une proposition de grille de lecture commune à l’attention de l’ensemble des parties prenantes de la filière. Le rapport détaille également les recommandations visant à favoriser le développement durable de la méthanisation agricole.

Rapport – Méthanisation agricole : quelles conditions de durabilité de la filière en France ?

Ce rapport du WWF, nourri d’ateliers auxquels Énergie Partagée a contribué, propose un cadre et des pratiques de durabilité pour le développement de la filière méthanisation en France.

Télécharger le rapport

Le travail de fond d’Énergie Partagée sur la méthanisation

Energie Partagée a contribué à ces ateliers pour y porter la voix des énergies citoyennes. Lors de la table ronde de restitution aux Assises de la Transition énergétique fin janvier 2020, nous avons rappelé que l’inscription des projets dans leur territoire à travers notamment une gouvernance partagée est une clé pour garantir la durabilité environnementale des installations de méthanisation.

Cette contribution a été rendue possible par le travail d’analyse de la méthanisation réalisé depuis plusieurs années par Énergie Partagée. Récemment, nous avons par exemple contribué à deux articles de fond en partenariat avec négaWatt, Solagro, Terre de Liens et Enercoop, publiés sur le site Décrypter l’énergie :

“Comprendre la méthanisation agricole”

“La méthanisation est-elle synonyme d’intensification de l’agriculture et des pollutions ?”

Ce travail s’appuie évidemment sur la Charte méthanisation publiée il y a deux ans. Notre Charte a depuis largement été reconnue dans la filière aux côtés du Méthascope de France Nature Environnement. Par exemple, depuis novembre 2019, FNE et Energie Partagée sont invitées au Comité de pilotage du label de qualité de la filière Qualimétha, pour pouvoir faire entendre ces enjeux « non-techniques » de qualité de la filière.

Et rendez-vous bientôt sur les projets !

Les deux projets de méthanisation accompagnés par Énergie Partagée depuis 2015 ont vu le jour en novembre 2018 pour Méthalayou (Pyrénées Atlantiques) et en février 2019 pour Méthamoly (Rhône).

Sous réserve des évolutions liées à la pandémie de coronavirus, ces projets devraient être inaugurés à l’été 2020. Et au bout d’un an de fonctionnement, le suivi de la Charte en exploitation peut commencer à se mettre en place.