Centrales Villageoises du Pays d’Arles

Les Centrales Villageoises du Pays d’Arles s’inscrivent dans une démarche globale de réduction des consommations d’énergies et concourent au développement des énergies renouvelables par le biais de centrales photovoltaïques, de conseil aux particuliers et d’ateliers pédagogiques pour les enfants.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Centrales Villageoises du Pays d’Arles

Bouches-du-Rhône

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Membre du réseau des Centrales Villageoises, la société des CV du Pays d’Arles développe des grappes photovoltaïques sur des toitures de bâtiments publics et privés. En 2021, deux centrales de 24 kWc et 36 kWc ont été mises en service.
Puissance 226 kW
Production 317 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 270 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 303 000 €
Investissement Énergie Partagée 21 000 €
Arles
Bouches-du-Rhône (13)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le statut du projet

Le type de projet

Message du porteur de projet

Dominique Vittoz

La seule énergie propre est celle qu’on ne consomme pas ! Tous nos gestes du quotidien sont importants. Nous voulons agir, ici et maintenant, apporter notre part à des solutions douces pour la planète et pour notre existence individuelle et collective.

Dominique Vittoz, présidente des Centrales Villageoises du Pays d'Arles

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Soutenez financièrement
ce projet citoyen et bien d'autres
avec Énergie Partagée.

Participez localement
et apportez vos compétences
en rejoignant la société du projet.

Contacter le projet

Une ressource locale, abondante et renouvelable : le soleil

S’étendant entre la mer Méditerranée, le Rhône et la Durance, le Pays d’Arles jouit d’une situation exceptionnelle et possède un très riche patrimoine urbain, culturel et naturel nourri par un long passé géologique, historique et humain. Sur ses 220 000 hectares, 60 % sont situés dans les Parcs naturels régionaux de Camargue et des Alpilles.

La SAS Centrales Villageoises du Pays d’Arles (CVPARL) a été fondée en janvier 2018, issue d’un groupe de travail sur la thématique énergétique de l’association Pays d’Arles en Transition. Elle rassemble des habitant·e·s souhaitant agir concrètement pour la transition énergétique et écologique sur leur territoire de vie, en concertation avec les divers acteurs locaux.

Elle souhaite contribuer à travers ses actions au renforcement des liens sociaux sur le territoire et à la mise en valeur de ses qualités.

L’objectif de CVPARL est double : installer et exploiter sur 20 ans des panneaux photovoltaïques sur des toitures existantes, privées et publiques, sur un territoire autour d’Arles qui englobe une vingtaine de communes, et mener des campagnes et des actions d’incitation aux économies d’énergie.

Premiers projets : l’équipement de toitures d’écoles

Dans un premier temps, l’équipe a étudié par ses propres moyens une trentaine de toitures potentielles à Arles, en Camargue et dans les Alpilles (écoles, entreprises, locaux municipaux, maisons, immeubles locatifs et même des églises !), dont 11 ont fait l’objet d’une étude de faisabilité par un cabinet professionnel.

Il en ressort dans un deuxième temps l’équipement des toits de deux écoles, avec des panneaux photovoltaïques assemblés en France : une première centrale de 36 kWc placée sur l’école primaire à Raphèle-lès-Arles et une deuxième de 24 kWc sur le toit de l’école maternelle de Salin de Giraud, toutes deux mises en service courant 2021.

La toiture de l’école de Gîmeaux, un hameau sur la commune d’Arles, devrait être équipée courant 2022, ainsi que le hangar agricole d’un particulier à Saint-Étienne-du-Grès.

Des ateliers de sensibilisation énergétique pour les élèves

Grâce à une intervenante bénévole, actionnaire de la CVPARL, la SAS peut proposer des ateliers pédagogiques en milieu scolaire. Le premier atelier, d’une durée de 1h30, a eu lieu pour une classe de CM1-CM2 de l’école de Raphèle, dont la toiture est équipée. La question de l’énergie y est abordée sous forme créative et ludique, avec une série d’activités manuelles, des maquettes et divers objets à manipuler, des petits cadeaux, etc. Une partie de l’atelier a lieu en extérieur, pour un rallye de questions par équipe sur les économies d’énergie, les EnR et, à disposition des enfants, toutes les sources d’information pour répondre.

Un accompagnement à l’autoconsommation avec Solarcoop

La CVPARL représente pour le public une importante source d’information et une ressource pour la mise en œuvre de projets. Elle n’agit pas seule et associe volontiers son action à celle de partenaires, comme Solarcoop, coopérative citoyenne qui propose un accompagnement des particuliers pour l’achat et la pose de kits photovoltaïques destinés à l’autoconsommation : évaluation de la faisabilité des projets, détermination de la taille de l’installation, etc.

La coopérative est garante en outre de tarifs intéressants ainsi que de la fiabilité du matériel. Une part de ses excédents est destinée à la lutte contre la précarité énergétique, reversés notamment à une association française oeuvrant en Afrique.

La CVPARL et Solarcoop organisent conjointement des webinaires pour fournir conseils et informations aux personnes intéressées pour s’équiper.

© Virginie Ovessian Photographe

De nouveaux projets à l’étude

Les études de faisabilité pour l’installation de futures centrales photovoltaïques se poursuivent et le centre de La Tour du Valat, institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes basé à Arles, fait partie des lieux envisagés pour une éventuelle opération.

La CVPARL espère par ailleurs équiper des bâtiments publics sur différentes communes de son périmètre d’action : Saint-Rémy-de-Provence, Maussane-les-Alpilles, Barbentane, Eyragues. Des discussions sont en cours, notamment concernant plusieurs locaux techniques municipaux.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur