SO Énergies

Dans la Sarthe, à la Rochette et au Bourray, Ercisol et Énergie Partagée réhabilitent deux anciennes centrales hydroélectriques sur le cours de l’Huisne, et rétablissent la continuité écologique de la rivière. Les installations produiront 1697 MWh par an.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

SO Énergies

Sarthe

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Dans la Sarthe, à la Rochette et au Bourray, Ercisol et Énergie Partagée réhabilitent 2 anciennes centrales hydroélectriques sur le cours de l’Huisne, et rétablissent la continuité écologique de la rivière. Les installations produiront 1697 MWh par an.
Puissance 387 kW
Production 1 697 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 1697 personnes (hors chauffage)
Budget 2 684 565 €
Investissement Énergie Partagée 155 375 €
Sceaux-sur-Huisne
Sarthe

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

José Mendez

Sur la rivière l'Huisne, Ercisol et Énergie Partagée redonnent vie à deux sites hydroélectriques, d'un ancien moulin et d'une papèterie, qui font partie de notre patrimoine.

José Mendez

Vous souhaitez soutenir ce projet ?

Soutenez financièrement
ce projet citoyen et bien d'autres
avec Énergie Partagée.

Réhabiliter deux anciens sites hydro et rouvrir le cours d’eau

Logo de SO Energies

Les centrales hydroélectriques de la Rochette et du Bourray, distantes d’une quinzaine de kilomètres, étaient désaffectées depuis des décennies.

La centrale de la Rochette, implantée sur la propriété de particuliers à Sceaux sur Huisne, était à l’arrêt depuis 1970. Celle du Bourray à Saint-Mars la Brière, arrêtée depuis une date inconnue, avait alimenté par le passé une papèterie. Toujours en activité, cette dernière fabrique de la ouate destinée à la production de serviettes et nappes en papier pour le groupe CGMP.

À la Rochette comme au Bourray, les anciennes installations sont trop dégradées pour être rénovées. Ce sont donc deux centrales hydroélectriques totalement neuves qui vont être construites sur les mêmes sites.

Des passes à poissons seront bien sûr installées. De fait, l’installation de ces deux centrales sera un bienfait pour la biodiversité, car la faune aquatique pourra à nouveau circuler librement dans la rivière, ce qui n’était plus le cas depuis une cinquantaine d’années !

Plan du site de la centrale micro-hydro du Bourray, portée par SO Énergies

L’Huisne produira à nouveau de l’électricité renouvelable en 2021

Le 24 avril 2019, Ercisol et Énergie Partagée ont racheté SO Énergies au prix de 120 000 €. Le site de la Rochette bénéficiait déjà d’un droit d’eau, l’autorisation indispensable pour exploiter une centrale hydroélectrique et bénéficier d’un tarif d’achat intéressant en contrepartie de l’électricité produite. Quant au Bourray, tout reste à faire, puisque le site est dénué de droit d’eau.

Les travaux devraient commencer en mai 2020 à la Rochette et en septembre au Bourray. La centrale de la Rochette devrait être mise en service au printemps 2021 et celle du Bourray à l’automne de la même année. Les deux centrales seront équipées du turbines de type Kaplan.

Ancienne centrale hydroélectrique de la Rochette. Sur le même site, SO Énergies va construire une nouvelle centrale avec le soutien d'Energie Partagée.
Ancienne centrale hydroélectrique de la Rochette. Sur le même site, SO Énergies va construire une nouvelle centrale avec le soutien d’Energie Partagée.

Comment SO Énergies est revenue aux mains des acteurs citoyens

Il y a quelques années, la DDT a mis en demeure les propriétaires des terrains concernés de mettre les installations désaffectées en conformité avec les normes de continuité écologique, afin de permettre aux poissons de descendre et remonter la rivière, l’Huisne.

Les propriétaires n’ayant pas la capacité financière d’effectuer les lourds travaux nécessaires, ils ont consenti une promesse de bail emphytéotique à une entreprise de développement d’énergies renouvelables. À cette fin, la société SO Énergies a été créée en 2016 pour construire et exploiter les deux sites.

Ayant cessé ses activités hydrauliques, l’entreprise a cherché d’autres acteurs susceptibles de reprendre la société SO Énergies et de mener à bien le projet. Par l’entremise du bureau d’études Consult Hydro, avec qui Ercisol avait déjà travaillé pour le projet HydroRaon, l’entreprise s’est mise en contact avec Ercisol et Énergie Partagée.

ancien canal de restitution d'eau de la centrale de La Rochette propriété de SO Energies
C’est au débouché du canal de restitution de l’eau de l’ancienne centrale de la Rochette que la nouvelle va être construite.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur