Accueil L’énergie citoyenneCarte des projetsCentrales Villageoises des Vallons du Lyonnais

Centrales Villageoises des Vallons du Lyonnais

En 2016, la Communauté de communes des vallons du lyonnais a lancé l'initiative d'une prise en charge de la transition énergétique sur son territoire par les citoyens. Très vite, les citoyens se mobilisent, s'organisent et créent ECIVAL l'association en charge du lancement du projet.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Centrales Villageoises des Vallons du Lyonnais

Rhône

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Production d'électricité par panneaux solaires photovoltaïques et revente totale à EDF
Puissance 171 kW
Production 200 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 200 personnes (hors chauffage)
Vaugneray
Rhône

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le statut du projet

Message du porteur de projet

Margaux Aiglon

Avec CEVIVAL, nous avons fait le choix du territoire qui regorge de femmes et d'hommes courageux, actifs, coopératifs, pour lesquels les mots d'écologie, de social, de démocratie ont un sens, ou le bien commun, s'il est préservé, peut devenir à la fois une richesse, un atout, et l'expérimentation d'un autre modèle économique.

Margaux Aiglon

C’est au 3ème trimestre 2016 que la CCVL (Communauté de communes des vallons du lyonnais) a lancé l’initiative d’une prise en charge de la transition énergétique sur son territoire par les citoyens. Très vite, une trentaine d’entre eux se mobilisent, s’organisent et créent ECIVAL l’association en charge du lancement du projet. Son rôle est d’identifier des toitures compatibles en termes de rendement, et de rechercher des fonds pour financer le projet.

Fin mars 2017 19 toitures sont retenues. La recherche d’actionnaires nous apporte une centaine d’associés. Les capitaux ainsi accumulés nous permettent d’obtenir auprès des banques un crédit complémentaire qui associé à nos fonds propres nous garantit la réussite future de l’opération. Après bouclage du budget une bonne nouvelle est venue de la Région sous la forme d’une subvention conséquente qui nous permettra par la suite d’envisager d’autres projets. Entre temps CEVIVAL est créée. C’est la SAS qui gérera toute l’opération.

2018 sera l’année de concrétisation du projet avec résolution des nombreuses difficultés toit par toit. Au final ce sont donc 13 toitures sur des bâtiments publics et 6 toitures de propriété privées réparties sur 7 des 8 communes que compte la CCVL. Dès janvier 2018, le fournisseur de panneaux solaires a été sélectionné, ainsi que les installateurs (2 au total). Il ne reste que quelques différents à régler avec les assurances, peut être une des parties les plus délicates en ce qui nous concerne.

En septembre 2018, il reste une toiture à équiper. Toutes les autres sont entrées en production.

De l’énergie à tous les niveaux du projet

Quel chemin depuis septembre 2016 ! voici quelques points d’ancrage dans le temps :
– La réponse à l’appel du Président de la Communauté de communes,
– Puis la création de l’association Ecival qui préfigurait la future SAS fin 2016
– La création de la SAS CEVIVAL en mars 2017
– Aujourd’hui, nous avons 18 toitures en production,
– Et une 19e qui devrait être mise en service avant l’été
– Et encore des projets à réaliser si les finances nous le permettent

Et quelles énergies ! Pas seulement celle produite, mais aussi celles données :

Il y a d’abord eu l’accompagnement de nos élus, le président du SOL et de la CCVL, les maires des communes qui ont permis l’équipement de 13 de leurs bâtiments publics, tous ceux qui nous ont écoutés et qui se sont investis en étant des facilitateurs pour notre projet,
Les apporteurs de toits privés, maisons particulières ou toits d’entreprises, ceux pour lesquels le projet est allé à son terme et aussi les autres qui s’étaient proposés mais dont les problèmes, la plupart du temps techniques, ont empêché la réalisation
Les actionnaires, qui ont cru en nous et n’ont pas hésité à nous faire confiance en investissant dans la SAS
La Région Auvergne Rhône-Alpes qui, par sa subvention, a achevé de nous rendre optimistes sur la faisabilité financière
Les actifs qui ont répondu présents à nos sollicitations, et qui ont participé aux groupes de travail, technique, fi-nance, communication, vie associative et organisation d’événements, chacun faisant sa part selon ses possibilités et ses disponibilités, comme une rencontre entre compétences et besoins.

Et puis nos partenaires :
– Coopawatt, les 1ers à nous aider à nous structurer, à nous accompagner jusqu’à la création de la SAS, et avec lesquels nous continuons à échanger, réfléchir, travailler
– L’association des Centrales villageoises qui sont une mine d’informations, d’outils, de retours d’expériences, toujours prêts à répondre à nos questions, et qui continuent à essaimer partout en France
– Energies partagées que nous avons rejoint il y a peu et qui nous font bénéficier de leur lisibilité et de leurs retours d’expériences eux-aussi.

Et nos sœurs, les Centrales villageoises du Pays mornantais, Monts Energies, Toits en transition avec lesquelles nous échangeons.

CEVIVAL c’est tout cela. Mais pas seulement. CEVIVAL c’est aussi une structure bâtie sur 3 piliers :
– un ancrage territorial de cette transition énergétique en s’implantant au sein du territoire à énergie positive qu’est devenu le SOL et donc la CCVL. Pour rappel, il aura fallu une loi sur la transition énergétique pour que les communautés de communes aient la liberté d’initier des projets citoyens.
– une structure à fonctionnement coopératif donc complètement démocratique dans laquelle le maître-mot est égalité. Ainsi personne ne peut disposer de plus de 10% du capital, ce qui met la société à l’abri d’une prise de pouvoir par un actionnaire. Egalité aussi parce que, que nous possédions 1 ou 100 parts, nous dis-posons tous d’une voix lors des prises de décision de l’Assemblée Générale,
– Enfin un engagement collectif et nous pouvons sans nous tromper parler de fraternité dans cette aventure qui a permis de tisser des liens sociaux essentiels pour sa réussite. En effet, tous bénévoles, nous appris à nous connaître, à connaître nos compétences respectives, à les développer ensemble, à nous appuyer les uns sur les autres, à nous soutenir.

Enfin, avec CEVIVAL, nous avons fait le choix du territoire qui regorge de femmes et d’hommes courageux, actifs, coopératifs, pour lesquels les mots d’écologie, de social, de démocratie ont un sens, ou le bien commun, s’il est préservé, peut devenir à la fois une richesse, un atout, et l’expérimentation d’un autre modèle économique.

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur