Vigneux Tournesoleil

Actrice innovante de la transition énergétique locale, Vigneux Tournesoleil œuvre pour l’implication citoyenne dans les énergies renouvelables en Loire-Atlantique, en partenariat avec de multiples acteurs, avec notamment un projet photovoltaïque en autoconsommation individuelle et collective.

Vous aimez ce projet ? Partagez-le !

Vigneux Tournesoleil

Loire-Atlantique

Le projet en un clin d'œil

Émergence
Développement
Fonctionnement
Deux projets totalisant 325 m2 de panneaux photovoltaïques installés sur des bâtiments municipaux à La Paquelais (Vigneux-de-Bretagne).
Puissance 58 kW
Production 69 MWh
par an
La consommation électrique annuelle de 59 personnes (hors chauffage et eau chaude sanitaire)
Budget 128 100 €
Vigneux-de-Bretagne
Loire-Atlantique (44)

L'avancée du projet

Émergence
Développement
Fonctionnement

Le type de projet

Message du porteur de projet

Jean Gueret

Notre démarche est d’impliquer le plus possible les citoyens, l’important étant de s’engager ensemble. Au-delà de l’engagement  des collectivités territoriales pour la transition énergétique, il est essentiel que les citoyens soient sensibilisés et acteurs de ce processus.

La cogérance de Vigneux Tournesoleil

Une impulsion citoyenne pour un projet collectif

L’aventure citoyenne de Vigneux Tournesoleil démarre en 2008 ; un groupe d’habitant·e·s souhaite s’engager dans les énergies renouvelables, mais ne possède pas de toitures individuelles propices. L’idée germe alors de construire un projet collectif et de s’orienter plutôt vers un toit municipal : un électricien-chauffagiste, à l’origine des premières discussions entre les habitant·e·s, conduit une étude pour répertorier les toitures éligibles sur la commune.

Le projet est encouragé par la municipalité et la SCIC Vigneux Tournesoleil est créée en 2009. Ce type de structure, Société Coopérative d’Intérêt Collectif, est choisi de pour son caractère d’utilité sociale, sa gestion démocratique (1 associé = 1 voix), sa dimension collective. Elle compte à ce jour 68 associé·e·s, dont la commune de Vigneux-de-Bretagne. Son objectif, outre la production d’électricité verte, est de sensibiliser les citoyen·ne·s aux énergies renouvelables et surtout, de les impliquer et les inciter à prendre part à l’action, au-delà de l’engagement des collectivités.

Un premier projet photovoltaïque sur le toit d’une école

Vigneux Tournesoleil initie ainsi son premier projet, avec un financement basé sur la participation citoyenne. Depuis 2011, une installation photovoltaïque de 11 kWc est en production sur la toiture de l’école Charles Perrault à La Paquelais, sur la commune de Vigneux-de-Bretagne.

École Charles Perrault à La Paquelais

À l’époque, les tarifs d’achat de l’électricité sont très avantageux, la production de l’école est donc entièrement vendue à EDF. Après paiement des charges, le bénéfice permet de rémunérer les sociétaires, même si la somme reste symbolique, et de constituer des réserves qui ont plusieurs finalités : rembourser les associés au bout de 20 ans, à la fin de la convention avec la commune, et financer les projets futurs.

Un deuxième projet innovant en autoconsommation collective

En 2018, lorsque les co-gérant·e·s de la SCIC apprennent que des bâtiments neufs vont être construits en face de la même école, pour le périscolaire et la cantine, ils suggèrent que les toitures soient prévues pour la pose de panneaux photovoltaïques. La mairie, engagée dans une politique de développement durable avec la CCEG (communauté de communes Erdre et Gesvres), fournit pour le projet une convention d’occupation temporaire, qui permet l’installation des panneaux. Une autre convention acte également le versement d’une somme pour la location des panneaux à Vigneux Tournesoleil par la mairie, qui en deviendra propriétaire à échéance.

La particularité de ce deuxième projet, mis en service début 2022, est l’autoconsommation collective : plusieurs bâtiments publics sont en partie alimentés par les panneaux (salles municipales, école, musée, bibliothèque, centre multiaccueil). Grâce à cette installation, la commune fournit également de l’électricité pour le fonctionnement du bâtiment de la station d’épuration appartenant à la CCGE et gérée par une société.

« La vente de l’électricité est actuellement plus difficilement rentable, l’option de l’autoconsommation s’est donc imposée, même si elle est un peu plus compliquée à mettre en place administrativement », explique Claude Labour, co-gérant de la SCIC.

Autre particularité innovante de cette installation : 40 % de l’énergie produite alimente également en autoconsommation individuelle les bâtiments sur lesquels les panneaux sont installés, grâce à des batteries de stockage.

Un partenariat aux multiples acteurs

Cette seconde installation a bénéficié de subventions suite un appel à projets sur les énergies renouvelables innovantes de l’ADEME et de la Région Pays de la Loire. La commune de Vigneux-de-Bretagne a joué le jeu en suivant le principe de Vigneux Tournesoleil d’inciter au maximum les citoyen·ne·s à s’engager dans le projet, qui contribue directement à la promotion de l’énergie verte.

À la démarche de ces acteurs se sont ajoutés le soutien de la CCEG et du Réseau des Énergies Citoyennes RECIT, la technicité du SYDELA (Syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique) et l’appui d’Enedis. Un partenariat multiacteurs efficace au service de la transition énergétique !

Panneau explicatif installé sur l'école Charles Perrault
Panneau explicatif installé sur l’école Charles Perrault

Découvrez d'autres projets

Suivez-nous sur